Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Mont-Blanc : l'arrêté qui restreint les ascensions est reconduit jusqu'au 17 septembre

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

La Préfecture de Haute-Savoie reconduit de nouveau l'arrêté pris en juillet qui restreint l'accès au Mont-Blanc par le couloir du Goûter. Seuls les alpinistes qui ont une réservation au refuge du Goûter peuvent officiellement monter.

Les alpinistes doivent justifier d'une réservation au refuge du goûter
Les alpinistes doivent justifier d'une réservation au refuge du goûter © Maxppp -

Saint-Gervais-les-Bains, France

Dans un communiqué ce mardi, la Préfecture de Haute-Savoie annonce que "l’accès au refuge du Goûter n’est autorisé qu’aux seules personnes justifiant d’une réservation au sein de ce refuge. Les dispositions de l’arrêté préfectoral précisant ces modalités viennent d’être prorogées jusqu’au 17 septembre 2018".

Il faut toujours une réservation au refuge pour effectuer la montée par le couloir du Goûter

C'est la troisième fois depuis le 14 juillet que l'arrêté est reconduit. Il concerne tous les alpinistes qui s'apprêtent à faire l'ascension du Mont-Blanc par la "voie normale", c'est à dire l’itinéraire de l’aiguille du Goûter, du dôme du Goûter et de l’arête des Bosses. Chaque personne qui se présente pour accéder au sommet du Mont-Blanc via cet itinéraire, au-delà du Glacier de Tête-Rousse, doit justifier d’une réservation au refuge du Goûter (3.815 m).

Un peu plus tôt dans la journée, le maire de Saint-Gervais Jean-Marc Peillex avait déclaré chez nos confrères de franceinfo que si la Préfecture ne reconduisait pas son arrêté, ce serait lui qui en prendrait un en temps que maire. 

Au mois de juillet, Jean-Marc Peillex avait même menacé de fermer le refuge qui est situé sur sa commune. C'est en réponse à cette menace que la Préfecture de Haute-Savoie limitait alors l'accès aux seules personnes qui avaient réservé.

Il n'est plus conseillé de différer son ascension en raison des chutes de pierres

La préfecture de Haute-Savoie et la mairie de Saint-Gervais précisent toutefois aujourd'hui que la situation s'améliore. Au plus chaud de la saison le préfet et le maire de Saint-Gervais avaient recommandé aux alpinistes de différer leur ascension du Mont-Blanc par le couloir du Goûter en raison du risque important de chutes de pierres dû à la canicule. 

Désormais, les températures reviennent à la normale. La prudence reste bien évidemment de mise mais à partir d'aujourd'hui 14 août "il n’y a plus lieu de maintenir la recommandation de différer l’ascension du Mont-Blanc par la voie normale dite du Goûter", précisent la préfecture et la mairie dans leur communiqué.

Le Mont-Blanc accueille entre 20.000 et 30.000 personnes par an.