Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Fusillade dans les rues de Strasbourg : l'hypercentre bouclé par la police.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Société DOSSIER : France Bleu Montagne

Mont-Blanc : la préfecture de Haute-Savoie restreint l'accès au sommet à cause de la surfréquentation

vendredi 13 juillet 2018 à 13:05 Par Xavier Demagny et Richard Vivion, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

La préfecture de Haute-Savoie a décidé de restreindre temporairement l'accès au sommet du Mont-Blanc par l'itinéraire de l'aiguille du Goûter, compte tenu des risques engendrés par la surfréquentation du secteur et du refuge du même nom.

Le refuge du Goûter, sur l'itinéraire d'accès au Mont-Blanc.
Le refuge du Goûter, sur l'itinéraire d'accès au Mont-Blanc. © Maxppp -

Haute-Savoie, France

Dans un communiqué adressé à la presse vendredi matin, la préfecture de Haute-Savoie dit vouloir "tirer les conséquences du dépassement récurrent et significatif de la capacité d’accueil du refuge du Goûter". Répondant au coup de gueule du maire de Saint-Gervais qui dénonçait jeudi soir la surfréquentation du Mont-Blanc, Pierre Lambert, préfet de la Haute-Savoie dit tenir compte "des risques graves d’atteinte à l’ordre public induits par cette surfréquentation (sécurité, salubrité et tranquillité publiques)". 

Un arrêté qui restreint l'accès au sommet du Mont-Blanc pour huit jours

Le préfet a pris vendredi matin un arrêté préfectoral "portant restriction temporaire d’accès au sommet du Mont-Blanc par l’itinéraire de l’aiguille du Goûter, du dôme du Goûter et de l’arête des Bosses". À compter du samedi 14 juillet 2018 et pour une durée de huit jours, précise le communiqué, l’accès au sommet du Mont-Blanc via cet itinéraire, au-delà du Glacier de Tête-Rousse, n’est autorisé qu’aux seules personnes justifiant d’une réservation au refuge du Goûter, pour s’assurer qu’ils disposent bien d’une solution d’hébergement nocturne dûment identifiée sur l’itinéraire.