Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Mont-de-Marsan : des nuisances sonores à l'occasion de manœuvres aériennes de l'OTAN

-
Par , France Bleu Gascogne

Une soixantaine d'avions de chasse vont participer à un exercice militaire de grande ampleur, sous l'égide de l'OTAN, à partir de ce lundi et pendant une dizaine de jours à Mont-de-Marsan. Cet événement exceptionnel va provoquer des nuisances sonores lors de créneaux horaires bien spécifiques.

Chasseur F18 participant au Tiger Meet en Pologne, en 2018
Chasseur F18 participant au Tiger Meet en Pologne, en 2018 © Maxppp - Jakub Kaczmarczyk

Mont-de-Marsan, France

Les habitants du secteur de Mont-de-Marsan risquent d'y être confrontés : des nuisances sonores sont annoncées à l'occasion du Tiger Meet, un important exercice militaire aérien se déroulant sur la BA118, à partir de ce lundi 13 mai et jusqu'au vendredi 24 mai. L'Armée de l'air prévoit, sur la période, 900 sorties aériennes.

Pendant une dizaine de jours, une soixantaine d'avions de chasse, venus de 8 pays différents, et 13 hélicoptères, vont participer à ce rendez-vous militaire. 

Nuisances sonores surtout à 10h30 et à 15h

"Pendant deux semaines vous allez avoir des décollages assez massifs sur des créneaux bien identifiés", explique le colonel Cédric Gaudillière, commandant de la BA118 de Mont-de-Marsan. C'est surtout à 10h30 et à 15h, tous les jours, que le bruit des avions se fera entendre. "Les créneaux seront les mêmes tous les jours. Tous les avions vont décoller sur une fenêtre d'une vingtaine de minutes. Le matin nous aurons une cinquantaine de chasseurs qui vont décoller à 10h30. Et puis l'après-midi, à partir de 15h, ces mêmes aéronefs pourront décoller, mais là on aura un peu moins d'aéronefs concernés" précise Cédric Gaudillière.

Après l'entraînement, lors de leur retour sur la base, les avions atterriront également tous lors de créneaux horaires précis. "Les atterrissages, le matin vers 11h30/12h et l'après-midi vers 16h30, occasionnent en général beaucoup moins de bruit. Ce sont les décollages qui occasionnent le plus de nuisances sonores" souligne Cédric Gaudillière.

Sur la période, il ne devrait y avoir aucun vol de nuit

Une première à Mont-de-Marsan 

Le Tiger Meet, considéré comme l'un des plus importants rendez-vous tactiques de l'OTAN, existe depuis 1961. Il a lieu chaque année sur une base aérienne européenne. C'est la première fois que la base de Mont-de-Marsan accueille un tel événement. 

Au moins 8 pays participent à l'exercice 2019 : France, Allemagne, Espagne, Royaume-Uni, Italie, Portugal, Belgique et Autriche. Il y aura des Rafale français, des Eurofighter Typhoon britaniques, des F16 de fabrication américaine. 1500 militaires vont participer à cette opération, qui est préparée depuis un an et demi à la BA 118 de Mont-de-Marsan.   

Au cours de cet exercice militaire, pendant une dizaine de jours, les différents pays vont tester leur capacité à travailler ensemble, en partageant leurs expériences de combat. Les avions vont décoller pour aller simuler des combats, une véritable bataille aérienne fictive.  Les pilotes front des tirs simulés de missile air/air. Au fur au fur, les avions qui auront été touchés seront retirés de la mission. 

En 1961, lors de la première rencontre internationale du genre au Royaume Uni, trois escadrons portant l'emblème du tigre - "tiger" en anglais - s'étaient regroupés, d'où le nom de ce rendez-vous : Tiger Meet. Depuis l’événement a lieu tous les ans.  Au sol les militaires qui participent à l'opération portent traditionnellement des tenues tigrées. Les pilotes eux-mêmes peuvent porter des lunettes, des gants et/ou des casques tigrés. Et les avions aussi sont décorés, peints aux couleurs du tigre ou d'autres félins comme la panthère.