Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mont-de-Marsan : l'expérience du compostage partagé en centre-ville

-
Par , France Bleu Gascogne

Le Sictom du Marsan lance le compostage partagé à l'échelle d'un quartier. L'expérience est menée depuis le lundi 5 octobre en centre-ville de Mont-de-Marsan auprès des habitants de la rue Martinon, ceux qui résident en immeuble ou n'ont pas de jardin.

Le Sictom du Marsan a installé trois composteurs partagés à l'entrée du parking Saint-Roch, à Mont-de-Marsan
Le Sictom du Marsan a installé trois composteurs partagés à l'entrée du parking Saint-Roch, à Mont-de-Marsan © Radio France - Valérie Mosnier

Trois composteurs en bois sur un terrain, à la sortie du parking Saint-Roch, côté rue Martinon, à Mont-de-Marsan. Ils ont été installé par le Sictom du Marsan, qui collecte les ordures ménagères et gère le tri sélectif de 81 communes des Landes. Une première expérience de zone de compostage partagé en plein centre-ville. Ces composteurs sont destinés aux habitants du quartier, qui résident en immeuble, qui n'ont pas de jardin ou qui n'ont pas la place d'en installer un

Sur cette zone de compostage partagé, les habitants pourront déposer leurs bio-déchets dans un premier bac (les épluchures de cuisine ou les coquilles d’œuf). A côté, celui des déchets secs, comme les feuilles mortes, est abondé par le service des espaces verts de la Ville, et est ensuite mélangé aux épluchures. Le troisième bac sert à la maturation

Les volontaires, qui sont une trentaine pour l'instant, ont reçu un code d'accès pour ouvrir les cadenas des trois composteurs en bois, ainsi qu'un bio-seau : un petit seau vert qui sert de poubelle.

L'expérience est surveillée par le Sictom du Marsan, pour vérifier par exemple qu'il n'y a pas de déchets qui n'ont rien à y faire. Il existe également des référents sur le quartier pour faire remonter des problèmes et s'occuper du compost qu'il faut arroser et retourner de temps en temps. Récompense : les habitants pourront ensuite utiliser leur propre compost !

L'un des trois composteurs partagés en centre-ville de Mont-de-Marsan
L'un des trois composteurs partagés en centre-ville de Mont-de-Marsan © Radio France - Valérie Mosnier

En fonction de la réussite du projet, d'autres emplacements seront étudiés par le Syndicat et la Ville de Mont-de-Marsan, mais aussi pourquoi pas à Saint-Pierre-du-Mont. 

Le président du Sictom du Marsan, Jean-Paul Alyre veut développer la démarche pour qu'un maximum d'usagers puisse trier et valoriser facilement leur bio-déchets : "Les gens ont compris les notions environnementales, les notions de tri. Notre travail est de leur faciliter la vie. Plus on facilite la vie aux gens, plus ils le feront. Et je crois que tout ça s'inscrit dans cette facilité." 

Si vous êtes intéressés vous pouvez contacter le Sictom

Choix de la station

À venir dansDanssecondess