Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Fêtes de la Madeleine 2016

Mont-de-Marsan : les festayres de la Madeleine félicitent les forces de l'ordre

dimanche 24 juillet 2016 à 15:45 Par Sébastien Cabrita Dos Santos, France Bleu Gascogne

Depuis le début des fêtes de la Madeleine, policiers, CRS et gardes de sécurité privée sont bien plus présents que d'habitude, état d'urgence oblige. Cette année, ils reçoivent un accueil particulièrement chaleureux de la part des festayres.

Des poignées de main, des félicitations, des photos... Les festayres saluent les forces de l'ordre
Des poignées de main, des félicitations, des photos... Les festayres saluent les forces de l'ordre © Radio France - Sébastien Cabrita dos Santos

Mont-de-Marsan, France

"J'ai longuement remercié les forces de l'ordre. Pour moi c'est très important qu'elles soient là suite aux événements qu'il y a pu avoir". Comme Yannick, les festayres étaient nombreux à remercier policiers et gendarmes. Beaucoup s'arrêtent pour leur serrer la main ou prendre des photos. D'autres entonnent l'hymne désormais célèbre des supporters irlandais pendant l'Euro de football : "Stand up for the French Police, tous debout avec la police française".

Des petites attentions qui font plaisir. Mais le brigadier chef Marc Etchevery n'en a pas l'habitude : "En 35 ans de carrière j'ai eu plus d'insultes que de remerciements". Alors cette année, il prend ce qu'on lui donne, il profite.

Le brigadier March Etchevery apprécie ces petits gestes

Lucas aussi s'arrête régulièrement pour féliciter les forces de l'ordre. Il a même l'intention de "s'engager pour les soulager". Saluer les forces de l'ordre qui patrouillent pendant la fête, c'est pour lui le grand minimum.

S'ils avaient été autorisés à boire, Lucas aurait même payé des verres aux forces de l'ordre

D'autres se prennent même en photos avec les policiers. C'est le cas de Léa, 21 ans. Pour elle, les forces de l'ordre font partie intégrante de la fête. Pas de police, pas de Madeleine.

 Ils font partie de la fête. C'est pas du tout des intrus au contraire. Ils sont là pour nous protéger alors on est très contents — Léa, 21 ans.