Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Polémique sur la canicule à Montauban : Brigitte Barèges dénonce la manipulation politique avant les municipales

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Le préfet du Tarn-et-Garonne a décidé de réquisitionner un local à Montauban destiné à l’accueil des sans-abri. Il doit ouvrir en urgence ce jeudi. Depuis plusieurs mois, la mairie bloquait son ouverture. Mais les services de l'Etat considèrent que l'opposition de la ville manque de "base légale".

Le préfet du Tarn-et-Garonne a saisi en référé le tribunal administratif contre la décision de Brigitte Barèges, la maire de Montauban, qui bloque l'ouverture d'un centre pour SDF
Le préfet du Tarn-et-Garonne a saisi en référé le tribunal administratif contre la décision de Brigitte Barèges, la maire de Montauban, qui bloque l'ouverture d'un centre pour SDF © Radio France - PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI

Montauban, France

La préfecture du Tarn-et-Garonne vient de passer en force. Ce jeudi s'ouvre un centre d'accueil pour les sans-abri dans la ville. Il pourra accueillir entre 50 et 80 personnes chaque jour.  

C'est la canicule qui a poussé le préfet du Tarn-et-Garonne, Pierre Besnard, à agir et à ouvrir ce site. Selon lui, "il faut sortir les personnes de la rue, la canicule nous l'impose, l'humanité nous oblige." Il a donc saisi hier en référé le tribunal administratif en considérant que l'opposition de la mairie à l'ouverture de ce centre manque de "base légale". Depuis plusieurs mois, la ville bloque son ouverture avec "une décision d'opposition à la déclaration préalable de travaux déposée par le gestionnaire du lieu" selon la préfecture. 

Un centre fermé depuis avril 2019

Pourtant ce centre d'accueil n'est pas nouveau. Il a été crée en novembre 2018, financé par l'Etat à hauteur de 200 000€ par an et géré par un collectif de 11 associations dont celle de l'Abbé Pierre. Jusqu'au mois d'avril 2019, il était installé dans un local provisoire. Mais le bail est arrivé à expiration. Et l’ouverture du nouveau était bloquée par la mairie

La préfecture a donc décidé de réquisitionner le lieu. Le centre va ouvrir dès ce jeudi matin à 9h. Il proposera des douches, une laverie et un accompagnement social.   

La mairie de Montauban accuse les associations de forcer la main du préfet

De son côté la mairie se défend. Elle déplore la tournure prise par les événements et une polémique a des fins politiciennes. Elle explique que le nécessaire est fait en cette période de canicule pour les plus démunis. Le self de la cuisine centrale a d'ailleurs été réquisitionné. 

Quant au centre d'accueil en question, il a bien ouvert selon elle. Mais l'Etat ne l'a pas installé à Montauban mais hors de la commune. L'ajout de ces nouvelles places n'est qu'un "désir" des associations que la ville accuse d'avoir forcées la main du préfet.

Brigitte Barèges ajoute : "Quand je vois que la ministre de la santé a tweeté en disant qu'elle était abasourdie qu'on n'ait pas de plan canicule à Montauban, _je comprends trop bien la manipulation politique en raison des prochaines élections municipales_. Tout cela parce que j'ai dit clairement que je n'étais pas un maire qui devait rejoindre Emmanuel Macron. Je m'attends au pire dans les mois qui viennent. "

Brigitte Barèges, maire de Montauban au sujet de la polémique sur la canicule