Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Montbéliard : environ 300 personnes manifestent contre la loi Sécurité globale et les violences policières

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Besançon

Une intersyndicale et la Ligue des droits de l'Homme appelaient à manifester contre la loi Sécurité globale ce samedi après-midi à Montbéliard. Environ 300 personnes ont répondu présent selon la police.

Le rendez-vous était donné place Denfert-Rochereau à Montbéliard
Le rendez-vous était donné place Denfert-Rochereau à Montbéliard © Radio France - Mado Oblin

"Ne souriez plus vous serez floutés", "halte au floutage de gueule", voilà ce qu'on pouvait lire sur les pancartes des manifestants à Montbéliard, ce samedi 28 novembre. Dans le rassemblement, des syndicalistes de la CGT, de la FSU, un syndicat enseignant, mais aussi des militants du PCF, de la France Insoumise, de Lutte Ouvrière, quelques Gilets Jaunes et des activistes de Youth for Climate. 

Tous demandent le retrait de la loi "Sécurité Globale" et en particulier la suppression de l'article 24 qui encadre la diffusion malveillante d'images des forces de l'ordre. Cet article est accusé de porter atteinte à la liberté de la presse. "_Faire passer cette loi au vu des événements qui ont eu lieu cette semaine me semble être une aberratio_n", souffle une enseignante en faisant référence à l'évacuation violente d'un camp de migrant à Paris le 23 novembre et au tabassage d'un producteur de musique par plusieurs policiers  

Mêmes arguments pour Maël est son ami Neven, tous deux étudiants et membres de Youth for Climate Belfort : "Regardez l'affaire de ce producteur de musique tabassé par des policiers dans son studio, sans les vidéos, et la diffusion sur les réseaux sociaux, on n’aurait jamais eu l'indignation de la classe politique.

La manifestation a duré une heure 

Réuni à 14h30, sur la place Denfer-Rochereau, le cortège s'est déplacé de quelques rues, en direction de la permanence de Denis Sommer, député LREM du Doubs qui a voté pour la loi de Sécurité Globale. Puis une partie du cortège, soit une cinquantaine de personnes, s'est rendu face au Commissariat de police de la ville avant de se disperser dans le calme. 

Des rassemblements ont eu lieu un peu partout en France, notamment à Paris où la fin d'après-midi a été mouvementée. Des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre ont éclaté en marge du cortège. 

La manifestation s'est déroulée dans le calme
La manifestation s'est déroulée dans le calme © Radio France - Mado Oblin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess