Société

Montélimar : le coup de gueule des parents d'élèves du quartier des champs

Par Mélanie Tournadre, France Bleu Drôme-Ardèche lundi 10 octobre 2016 à 7:13

A Montélimar, des parents d'élèves demandent une meilleure desserte de bus entre leur quartier des champs et le collège Monod.
A Montélimar, des parents d'élèves demandent une meilleure desserte de bus entre leur quartier des champs et le collège Monod. © Radio France - Mélanie Tournadre

A Montélimar, des parents d'élèves du quartier des champs sont obligés de faire du covoiturage pour emmener leurs enfants au collège Monod, faute de bus adaptés aux horaires des cours. Une centaine d'enfants sont concernés par ce problème.

Des parents d'élèves du quartier des champs à Montélimar poussent un coup de gueule. Ils dénoncent le manque de cars scolaires pour emmener leurs enfants au collège Monod. Une centaine d'élèves sont concernés par ce problème d'après les parents et le principal de l'établissement scolaire.

"Il n'y a qu'un car par jour entre notre quartier et le collège" explique Yannick Souchet, papa d'un garçon en 5e au collège Monod. Montélimar Agglomération confirme : "il n'y a qu'un bus direct le matin, pour faire l’aller".

Des élèves obligés d'attendre 20 minutes sur le trottoir

Ce bus arrive à 7h25 devant les grilles du collège Monod alors que les cours ne commencent qu'à 8h. Les élèves sont donc obligés de poireauter au moins 20 minutes avant que les grilles de l'établissement soient ouvertes. "Ce n'est pas normal de devoir attendre sous la pluie et dans le froid" insiste Yannick Souchet.

"On est en colère, on en a marre !"

Pour le retour, il n'y a aucun car direct, les enfants du quartier des champs doivent passer par le centre-ville pour prendre une correspondance jusqu'à chez eux.
"Le collège est à 25 minutes à pied de notre quartier et le trajet est dangereux donc on est obligé d’emmener nos enfants en voiture" explique Sophie, maman d’élève. "On fait du covoiturage entre parents mais on a en assez. C'est la deuxième année qu'on demande une solution".

Le principal du collège Monod a déjà signalé le problème

Ces parents d'élèves en colère sont soutenus par la direction de l'établissement scolaire. Le principal du collège Monod, Frédéric Perivolas a déjà signalé à Montélimar Agglomération et la mairie de Montélimar la présence de groupes d'élèves devant les grilles de l'établissement et "les problèmes de sécurité que ces regroupements sur le trottoir peuvent poser".

Du côté de Montélimar Agglomération, on dit comprendre le ras le bol de ces parents d'élèves.

Une solution en septembre 2017

Jean-Pierre Laval, vice-président de l'agglomération en charge des transports, fait même une promesse à ces parents d'élèves du quartier des champs : "je leur promets et je m'engage : à la prochaine rentrée scolaire, en septembre 2017, il y aura un bus direct le matin qui laisse les enfants au plus tôt à 7h50 devant les grilles du collège. Il y aura aussi un bus direct qui assurera le retour dans l’après-midi."

Le coup de gueule de parents d'élèves montiliens qui demandent une meilleue desserte de bus entre leur quartier des champs et le collège Monod.

Montélimar Agglomération va faire une refonte des dessertes des ramassages scolaires en septembre 2017 avec le nouveau prestataire "Les Courriers rhodaniens"arrivé en janvier dernier. Jean-Pierre Laval demande donc aux parents d'élèves du quartier des champs d'être patients et de tenir jusqu'à la fin de l'année scolaire.

Partager sur :