Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Montoir-de-Bretagne, 7.000 habitants et 23 caméras de vidéoprotection

-
Par , France Bleu Loire Océan
Montoir-de-Bretagne, France

Montoir-de-Bretagne installe à son tour des caméras de vidéoprotection : 23 pour 7.000 habitants et un coût de 166.000 euros pour la commune.

Vidéoprotection, illustration
Vidéoprotection, illustration © Maxppp -

A première vue, Montoir-de-Bretagne semble une bourgade plutôt tranquille avec ses 7.000 habitants. Pourtant, d'ici fin janvier, 23 caméras de vidéoprotection seront installées dans le centre-ville, dans le quartier de Bellevue, au complexe sportif et au niveau des écoles.

Depuis quelques temps, on s'inquiète quand on part en vacances

Pourquoi ? A cause des incivilités, des dégradations aussi, qui sont de plus en plus nombreuses : des vitres et des aubettes de bus cassées, des parterre de fleurs ravagés. Ça coûte cher à la commune. Et puis, il y a les cambriolages qui se multiplient : "mon beau-frère vient de se faire cambrioler, donc je trouve que c'est très bien", dit un habitant. Une autre passante renchérit : "c'est vrai que, depuis quelques temps, on est un peu inquiet quand on part en vacances. Maintenant, il faudra voir si ça dissuade vraiment les cambrioleurs de venir".

Les images visionnées uniquement en cas de problème

En tous cas, ça devrait permettre d'aider les gendarmes à les arrêter ces cambrioleurs. Les images seront transférées sur les serveurs informatiques d'une salle sécurisée de la mairie et conservées 15 jours. "Elles ne seront visionnées qu'en cas de délit ou de dégradation et en cas de réquisition de la gendarmerie pour d'autre affaires", précise Paul Dubois, l'élu en charge de la sécurité, qui ajoute : "pas très loin de Montoir, à Saint-Joachim, ça a été efficace".

Ce dispositif représente tout de même une grosse somme : 166.000 euros. Montoir-de-Bretagne espère obtenir une subvention de l'Etat de 25%.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess