Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

200 personnes réunies à Montpellier contre les actes de violence envers la communauté LGBT

dimanche 28 octobre 2018 à 3:44 Par Fabrice Hawkins, France Bleu Hérault

Environ 200 personnes se sont mobilisées samedi 27 octobre, à Montpellier à l'appel des associations Fierté Montpellier et SOS homophobie. La manifestation fait suite à la recrudescence des agressions homophobes en France, ces dernières semaines.

Les manifestants réunis place des Martyrs de la résistance, devant la préfecture de Montpellier
Les manifestants réunis place des Martyrs de la résistance, devant la préfecture de Montpellier © Radio France - Fabrice Hawkins

Montpellier, France

Ils sont venus dire non aux agressions homophobes qui se sont multipliés récemment. Environ 200 personnes ont manifesté à Montpellier samedi 27 octobre en fin d'après-midi. Le cortège est parti de la place de la comédie jusqu'à la place des Martyrs de la Résistance. Plusieurs anonymes, notamment ceux de la communauté LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres). Ils ont tenu à témoigner leurs souffrances au quotidien mais aussi les difficultés qu'ils rencontrent à cause de leurs orientations ou de leurs choix sexuels.

Quand on a été agressé, on a peur de tout le monde." - Denis

Sur le perron de l'opéra de la place de la Comédie, plusieurs témoignages se succèdent. Au micro une maman exprime le mal-être de sa fille homosexuelle. Elle aimerait une société plus tolérante, moins agressive envers la différence. Dans la foule, Denis est touché par les paroles de la mère de famille. Ce quadragénaire a été victime d'une agression. "C'était sur mon lieu de travail, un gars est arrivé par derrière avec un casque de moto, il m'a frappé dessus. Il m'a dit que de toute façon les gays n'étaient que des violeurs d'enfants, explique-t-il. On évite le soir, quand on a été agressé, on a peur de tout le monde."

Une agression homophobe toutes les 72 heures

Alfred, lui, a été tabassé il y a deux ans à Montpellier, à cause son homosexualité. Il est en situation de handicap. "Depuis ce  jour cauchemardesque, je porte une prothèse à la hanche. J'ai porté plainte, mais les policiers n'ont pas réussi à retrouver ceux qui ont fait ça", relate l'homme de 45 ans, amer. 

D'après SOS homophobie il y a une agression homophobe toutes les 72 heures. Les organisateurs de la mobilisation demandent à toutes les personnes qui se retrouveraient face à un agresseur d'utiliser un sifflet pour manifester leur détresse. Une ligne d'écoute anonyme a été mise en place a par SOS homophobie 01 4 8 06 42 4 1