Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Montpellier va accueillir 50 réfugiés afghans

Par

Montpellier va accueillir 50 réfugiés afghans dans les prochains jours. La ville s'était rapidement portée candidate auprès des autorités.

Le maire de Montpellier Michaël Delafosse s'est rapidement dit favorable à l'accueil de réfugiés afghans Le maire de Montpellier Michaël Delafosse s'est rapidement dit favorable à l'accueil de réfugiés afghans
Le maire de Montpellier Michaël Delafosse s'est rapidement dit favorable à l'accueil de réfugiés afghans © Maxppp - Guillaume Bonnefont

Les réunions entre la ville la préfecture de l'Hérault se sont multipliées ces derniers jours. Montpellier va donc accueillir 50 réfugiés afghans dans les prochaines semaines. On ne connaît pas encore la calendrier de leur arrivée dans le département. Le maire Michaël Delafosse a été l'un des premiers élus à se manifester sur les réseaux sociaux en faveur d'un accueil après la prise de pouvoir des talibans dans la capitale Kaboul. "La situation en Afghanistan nous a tous bouleversés. Ces images de jeunes qui tombent d'un avion à l'aéroport sont terribles", déclare Michaël Delafosse.

Publicité
Logo France Bleu

Pour l'heure, les arrivées de réfugiés se multiplient depuis Kaboul. La France a exfiltré plus de 2.000 personnes depuis le 15 août dont 1.200 réfugiés selon l'Office français de l'immigration et de l'intégration. "Les talibans, c'est le fanatisme religieux, le fanatisme islamiste. C'est l'ennemi absolu de la France de la laïcité", souligne le maire de Montpellier. "Je suis en lien avec les autorités notamment le Quai d'Orsay. Je tiens d'ailleurs à saluer l'engagement des diplomates, de toutes les personnes mobilisés en Afghanistan pour organiser au mieux les rapatriements", ajoute Michaël Delafosse.

"Montpellier aux côtés de la France doit donner asile à ceux qui sont menacés par le fanatisme religieux." - Michaël Delafosse, maire de Montpellier

Où les loger ?

En attendant l'arrivée des 50 réfugiés afghans à Montpellier, la municipalité travaille sur les conditions de leur hébergement. "Nous regardons les bâtiments inoccupés dont certains étaient voués à la destruction. Il y a de nombreux Montpelliérains qui proposent déjà des logements pour accueillir dignement ces personnes", détaille Michaël Delafosse qui évoque aussi des hôtels comme solutions temporaires. Selon le maire, des entreprises se sont également manifestées pour embaucher. 

Michaël Delafosse en profite pour tordre le cou à certaines fausses informations qui circulent : "Tout se fait dans le cadre du droit. Dire que certains disposeraient de passe-droit en cas de demande de logement social est un mensonge. Ce n'est pas vrai."

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu