Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - Montreuil-sous-Bois : le maire réquisitionne des bureaux pour reloger les résidents du foyer Bara

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Patrice Bessac, maire de Montreuil-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) a réquisitionné ce mercredi à l'aube 15.000 mètres carrés de bureaux vides appartenant à l'Etat pour reloger les résidents du foyer Bara.

Devant les locaux réquisitionnés.
Devant les locaux réquisitionnés. © Radio France - Boris Loumagne

Montreuil-sous-Bois, France

Les résidents, travailleurs migrants en grande majorité, du foyer Bara à Montreuil-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) ont déménagé ce mercredi à l'aube. Patrice Bessac, le maire de Montreuil a réquisitionné pour eux ce matin, sur sa commune, 15.000 mètres carrés de bureaux vides qui appartiennent à l'Etat. Près de 200 personnes, le maire et une partie du conseil municipal ont pénétré dans le bâtiment. Les CRS ont rapidement encerclé les lieux. Patrick Bessac appelle à un rassemblement populaire en soutien à sa démarche. Le rendez-vous est donné ce mercredi à 18h30 devant les locaux de l'AFPA de Montreuil.

Le maire en avait assez d'attendre. 

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, il avait dormi dans le foyer Bara pour dénoncer l'insalubrité des locaux. 

En 2013, un protocole avait été signé avec l'Etat et Coallia, le gestionnaire du foyer. Depuis deux ans et demi, l'élu sollicitait l'Etat pour qu'une solution soit trouvée pour les résidents de ce foyer qui vivaient dans des conditions indignes. 

Malgré plusieurs alertes et plusieurs propositions de la ville, Patrice Bessac indique dans un communiqué qu'il n'a eu aucune réponse. Il a donc décidé d'agir et il a réquisitionné ce mercredi matin les anciens locaux de l'AFPA (Agence de formation professionnelle adulte) qui sont vides depuis 2015, affirme le maire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu