Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Monts : une antenne-relais provoque la colère des riverains, "pas une antenne 5G" selon la mairie

-
Par , France Bleu Touraine

La mairie de Monts a accordé un permis de construire pour un pylône radioélectrique. Une antenne 4G de l'opérateur Free sera installée au mois de mai, mais certains riverains pensent qu'il s'agira de la 5G. Colère des riverains qui estiment que l'antenne-relais est trop proche des habitations.

Une antenne-relais (image d'illustration)
Une antenne-relais (image d'illustration) © Radio France - Vincent Pillet

4G selon la mairie, 5G selon les riverains, dans tous les cas, l'antenne dérange. Alors que cette semaine l’Anses, l’Agence nationale de sécurité sanitaire, estimait que la 5G « ne présentait pas de risques nouveaux » au vu des données actuellement disponibles, dans un avis très attendu sur cette technologie controversée, une future antenne-relais fait débat à Monts.

Depuis fin 2020, la 5G poursuit son déploiement partout en France et on compte déjà 125 antennes 5G en Indre-et-Loire. Plus de la moitié d’entre elles sont détenues par l’opérateur Free mobile. 

A Monts, compliqué de confirmer si Free y installera une nouvelle antenne 5G au mois de mai, mais ce qui est sûr, c'est qu'un permis de construire a été accordé pour l'installation d'un pylône radioélectrique TDF et qu'il sera utilisé par l'opérateur mobile. C'est ce permis de construire qui crée la colère des riverains. Certains d'entre eux assurent n'avoir pas été informés et demandent la relocalisation de ce pylône, jugé trop proche des habitations.

Les riverains pas consultés

Alexis Moreau vit à Monts depuis quatorze ans et il aurait préféré être consulté avant de l’apprendre "par hasard". Il arpentait les chemins montois quand il tomba sur ce permis de construction d'un pylône radioélectrique de 42 mètres, situé "au milieu de nulle part", mais tout de même "très proche des habitations", lui qui vit à La Pichauderie, à moins de 300 mètres du futur pylône. 

Le futur pylône radioélectrique TDF devrait être situé rue de La Croix-rouge à Monts.
Le futur pylône radioélectrique TDF devrait être situé rue de La Croix-rouge à Monts. © Radio France - Adel Beloumri

42 mètres, l’équivalent d’un immeuble de 15 étages

Le permis de construire de cette antenne-relais affiche une hauteur de 42 mètres, soit l’équivalent d’un immeuble de 15 étages "dans une commune avec des maisons d'un étage, ça fait un peu tâche" estime Alexis. Au-delà de la pollution visuelle, il estime que cette antenne est inutile, "aux alentours, dans un rayon d'1,2 km, il y a six antennes-relais. Ce pylône ne sert strictement à rien" fustige le montois.

A quelques centaines de mètres du lieu où sera installé le pylône, vit Gwenaelle Smith, Montoise depuis dix ans. Elle avoue que depuis qu'elle a appris la nouvelle, ça lui "bouffe la vie". "J’ai fait deux nuits blanches d'affilée parce que je pensais aux conséquences d’une potentielle antenne 5G près de chez moi" avoue cette maman de deux enfants. Les deux voisins redoutent forcément que ce soit une future antenne-relais 5G qui voit le jour près de chez eux.

Un recours gracieux et une pétition en ligne

Alors, Alexis Moreau a monté un collectif pour reprocher à la mairie la non-consultation des riverains dans ce projet et demander la relocalisation du projet de construction du pylône. Un recours gracieux a été adressé à la mairie par le collectif de riverains et une pétition en ligne sur le site change.org compte déjà plus de 230 signatures

Pour l'instant il n'est pas question de 5G, mais d'une installation pour de la 4G Free - Laurent Richard, maire de Monts

Le maire de la commune Laurent Richard tient tout de même à rassurer les choses en indiquant que ce pylône est prévu pour une installation de 4G, "pour l'instant il n'est pas question de 5G, même si on sait que ces antennes (4G) peuvent être adaptables à la 5G" précise-t-il. Il insiste sur la nécessité de cette antenne pour la population, "on capte très mal Free à Monts alors il est nécessaire que tous les montois puissent bénéficier d'une couverture numérique similaire à celle obtenue avec les autres opérateurs".

A propos de l'absence de consultation auprès des riverains, le maire botte en touche et invoque la crise sanitaire : "on peut regretter qu'il n'y ait pas eu de réunion publique mais en période de Covid, ce n'était pas possible de l'organiser. Si l'on peut trouver une solution, nous la trouverons" nuance Laurent Richard, en rajoutant qu'une délocalisation de l'antenne-relais sera à l'étude après discussions avec le collectif de riverains et le couple TDF - Free.

Le collectif envisage de saisir le tribunal administratif si l’emplacement de l’antenne est maintenu à rue de la Croix-Rouge.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess