Société

Morbihan : sa lettre de motivation pour faire des extras fait le buzz

Par Alexandre Frémont, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel et France Bleu samedi 7 octobre 2017 à 21:20

La cave à vins/ bar le Ty Kav à Séné dans le Morbihan a reçu une lettre de motivation très atypique
La cave à vins/ bar le Ty Kav à Séné dans le Morbihan a reçu une lettre de motivation très atypique - Isabelle Rozenbaum

Le gérant d'une cave à vins qui fait également bar cherchait un extra pour faire du service. Il a reçu une lettre de motivation pour le moins atypique et pleine d'humour. Finalement, le candidat a été pris à l'essai et laisse dernière lui une lettre qui aura fait le buzz.

"Les vins et bières sont des mets que je connais parfaitement", "whisky, vodka et autres spiritueux font partis de ma vie quotidienne" ou encore "seul bémol, ne jamais me laisser seul près d'une tireuse à bière, à vos risques et périls". Avec de tels phrases dans une lettre de motivation, on se dit que le candidat n'aura pas la moindre chance... Et bien si, et il faut dire que la lettre est tellement drôle que le gérant à tout de suite accroché. "Au début, j'ai cru que c'était un canular, explique Benoît Amonet, le gérant de la boutique. Mais non, c'était une candidature très sérieuse. Le début de la lettre est classique mais après ça tourne au loufoque", sourit-il.

Compétence : la rue de la Soif sans vomir

Le candidat continue : "Le levé de coude étant une passion pour moi, je serais bien évidemment disposé à venir vous montrer mes compétences lors d'une prochaine manifestation dans vos locaux". Et conclut : "Ma devise, Horizon pas net? Reste à la buvette". Après ça, le gérant décide de lui donner sa chance et de le prendre à l'essai. "C'est surtout la devise qui m'a fait le plus rire en fait, avec ses compétences", sourit encore Benoît Amonet. Parmi ces compétences on trouve : "Tenue de diverses buvettes, Fête de la bière et route de vins en région Bordelaise" mais surtout "Rue de la Soif à Rennes (rue Saint-Michel) sans vomir" !

Une lettre qui a été vue plus de 200 000 fois sur la toile

Après la lecture de la lettre de motivation, le gérant décide de poster la lettre, en accord avec son auteur, sur la page Facebook de la boutique. Et seulement quelques jours après, le post a été vu plus de 200 000 fois. Une chance inespérée pour Benoît Amonet. "Ce petit buzz on va dire, ça nous fait rigoler et ça peut nous faire du bien en plus. J'ai des personnes qui sont venu à l'établissement par curiosité ayant vu la lettre, voulait voir le nouveau à l’œuvre.

"Ma devise, Horizon pas net? Reste à la buvette"

Finalement, le premier essai aura été un peu compliqué selon le gérant. Il y en aura un autre pour se rattraper mais il semblerait que les retombées médiatiques de sa lettre l'ai un petit peu émoussé et lui ai fait perdre tous ses moyens. On ne sait pas encore s'il va être embauché au final.