Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Morogues : halte au fast shopping

-
Par , France Bleu Berry

Nos armoires regorgent de vêtements ou de chaussures, et les soldes qui débutent le 26 juin ne devraient rien arranger. On appelle cela le fast shopping, sans se soucier de l'impact pour la planète. D'où l'idée de l'association La Brèche à Morogues, de tenir toute cette semaine des cours de couture

L'association "La Brèche" a ouvert une friperie gratuite à Morogues, au Nord de Bourges
L'association "La Brèche" a ouvert une friperie gratuite à Morogues, au Nord de Bourges © Radio France - Michel Benoit

Morogues, France

Ces ateliers couture sont ouverts à tous, même les débutants. L'idée, c'est notamment d'apprendre à customiser ses vêtements pour les porter plus longtemps ou pour reconvertir des vieilles fripes plus forcément au goût du jour. 

Fanny Lancelin (au premier plan) et Clémentine Pommier, de l'association la Brèche, à Morogues (Cher) - Radio France
Fanny Lancelin (au premier plan) et Clémentine Pommier, de l'association la Brèche, à Morogues (Cher) © Radio France - Michel Benoit

Il faut 11.000 litres d'eau pour fabriquer un jean. En Chine,  70 % des cours d'eau sont pollués à cause de l'industrie textile. Sans parler des millions de tonnes de vêtements qui sont mis chaque année en décharge. Le textile est la deuxième industrie la plus polluante. 70 % de notre garde-robe ne serait pas portée : " Nous, on s'en est aperçu par les tous les dons qu'on reçoit pour notre friperie gratuite, explique Fanny Lancelin, coordinatrice des animations à l'association la brèche de Morogues. Ca veut dire qu'il y a une surproduction. Les vêtements que nous portons, sont produits dans le sud de la planète, avec des conditions de travail pour les ouvriers qui sont souvent catastrophiques, avec des environnements qui sont pollués. On avait envie de sensibiliser le public à cette question en encourageant les gens à ne plus subir la mode, mais en créant leur propre mode. Aujourd'hui, on peut faire des choses formidables en customisant ses vieux vêtements." 

La friperie de la Brèche à Morogues est entièrement gratuite - Radio France
La friperie de la Brèche à Morogues est entièrement gratuite © Radio France - Michel Benoit

Nos vêtements contiennent aussi des produits toxiques : phtalates, nonylphenol... la brèche vous propose donc de réagir. Clémentine Pommier anime un atelier d'impression végétale : " On travaille à partir du tanin des plantes. cela permet d'avoir des habits vraiment sympathiques et cette impression va tenir dans le temps puisqu'on va la fixer avec du sulfate de fer. Ca ne part pas au lavage ! On peut utiliser du saule, du sureau. Il y a plein de technique pour individualiser ses vêtements. Moi, je vais énormément en friperie et ma grand-mère m'aide à changer parfois la coupe si elle n'est plus au goût du jour. En plus, on fait de sacrées affaires, on trouve des trésors, des vêtements impeccables et de grande qualité."

Clémentine Pommier est l'une des animatrices de l'atelier couture - Radio France
Clémentine Pommier est l'une des animatrices de l'atelier couture © Radio France - Michel Benoit

Ce mercredi l'atelier ouvre à 14H, sinon c'est 18H00 jeudi et vendredi avant le "grand défilement de vestures" dans la rue principale de Morogues samedi à 19H00.