Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mort de Jacques Chirac

Mort de Jacques Chirac : un livre de condoléances ouvert en mairie de Belfort

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Après la mort de Jacques Chirac, les Belfortains peuvent dès ce vendredi écrire des messages sur un registre de condoléances ouvert à l'Hôtel de Ville.

Un livre de condoléances est ouvert en mairie de Belfort.
Un livre de condoléances est ouvert en mairie de Belfort. © Radio France - Mélanie Juvé

C'est une partie de l'hommage rendu par la Ville de Belfort à Jacques Chirac. Depuis ce vendredi matin, les Belfortains peuvent écrire un mot à la mémoire de l'ancien président de la République dans un registre de condoléances. Il est disponible salle Kleber à la mairie de Belfort. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Merci à vous Jacques Chirac"

"Solide comme un chêne, c'était un grand homme", peut-on déjà lire, "Merci à vous Jacques Chirac (...) un homme d'Etat, une icône de la pop culture auprès du peuple".

"C'était important, je ne venais pas pour cela à la mairie mais je me dis qu'on peut prendre deux minutes par rapport à quelqu'un qui a été un grand homme." témoigne Anne-Catherine.

"C'est bien qu'il y ait une solidarité, une cohésion du peuple, on aime quelqu’un qui nous a aimé" ajoute Maxime, 23 ans. 

Une minute de silence lundi à 15h

Ce lundi 30 septembre, le jour du deuil national, les drapeaux de la mairie de Belfort seront mis en berne. Un temps de recueillement sera également organisé à 15 heures précises sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Belfort. 

Les cloches de la Cathédrale Saint-Christophe retentiront, puis une minute de silence sera observée et l’hymne national sera diffusé. L’ensemble des citoyens sont conviés à cet hommage.

Le maire Damien Meslot réfléchit aussi à donner le nom de Jacques Chirac à une rue, une place, une avenue ou un monument.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess