Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Mort de Joël Robuchon : "un frère d'arme" pour Alain Lecourtois

lundi 6 août 2018 à 16:47 Par Benoît Martin, France Bleu Cotentin

L'annonce du décès de Joël Robuchon ce lundi à Genève, à l'âge de 73 ans, a entraîné de multiples réactions dans le monde de la gastronomie française. Le Manchois Alain Lecourtois salue " le plus grand chef français".

Le Manchois Alain Lecourtois avait fait son compagnonnage avec le chef Joël Robuchon
Le Manchois Alain Lecourtois avait fait son compagnonnage avec le chef Joël Robuchon © Radio France - Gilbert Guerrand

"C'est une très grande tristesse pour moi. Joël était un frère d'arme. J'ai fait ma dernière année de compagnonnage avec lui à Poitiers". Pour Alain Lecourtois, ancien directeur de l'école de cuisine Ferrandi à Paris, Joël Robuchon a su faire rayonner la cuisine et la pâtisserie française dans le monde entier. "C'était un humaniste, un très grand pédagogue. Il savait transmettre, ce que tous les cuisiniers ne savent pas faire".

Joël Robuchon était à la tête de 23 restaurants et avait totalisé jusqu'à 32 étoiles, en faisant le chef le plus étoilé au monde, couronné du titre de cuisinier du siècle en 1990. "Il était dans le monde entier, il se rendait dans tous ses établissements et a compté jusqu'à 1200 cuisiniers sous ses ordres", souligne Alain Lecourtois.