Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Mort de Joël Robuchon : les chefs de Côte-d'Or lui rendent hommage

lundi 6 août 2018 à 20:00 Par Sophie Allemand, France Bleu Bourgogne

Le cuisinier français le plus étoilé sur le plan international est mort des suites d'un cancer du pancréas ce lundi. Plusieurs chefs du département l'ont côtoyé ou admiré, ils rendent hommage à Joël Robuchon.

 Keigo Kimura, le chef étoilé de l'Asperule à Dijon, a passé un an et demi dans le restaurant "La Table de Joël Robuchon" en 2007
Keigo Kimura, le chef étoilé de l'Asperule à Dijon, a passé un an et demi dans le restaurant "La Table de Joël Robuchon" en 2007 © Radio France - Sophie Allemand

Dijon, France

C'était le "pape des cuisiniers", Joël Robuchon est décédé lundi à l'âge de 73 ans. A lui seul, c'est 24 étoiles au guide Michelin sur 13 restaurants. Des chefs de Côte d'Or nous ont glissé un petit mot à son propos

"Ce n'est pas lui qui l'a inventé, mais il le faisait différemment et bien"

Je pense que beaucoup de cuisiniers qui sont passés chez lui vont faire perpétuer sa manière de cuisiner. Cela continuera toujours - Keigo Kimura

Parmi les jeunes chefs qui ont côtoyé Joël Robuchon, il y a Keigo Kimura. Le chef étoilé de l'Aspérule à Dijon a passé un an et demi dans le restaurant La Table de Joël Robuchon en 2007 dans le 16ème arrondissement de Paris. Il y avait postulé ainsi que chez Ducasse, afin d'apprendre la cuisine française traditionnelle.

"J'ai appris pleins de choses chez lui. Ce que j'ai préféré, c'était le lièvre à la royale, il y avait aussi le riz de veau... Ce n'est pas lui qui l'a inventé, mais il le faisait différemment et bien. Tout se faisait avec de beaux produits, bien fait, bien présenté. Tout était comme ça" raconte Keigo Kimura. 

"Sa façon de faire des jus de viande, je le fais comme je l'ai appris chez lui, toujours chez moi" - Keigo Kimura

"Quand je travaillais chez lui il y a plus de 10 ans, il avait déjà une vingtaine d'étoiles. Il était très occupé, partout dans le monde ... Monsieur Robuchon ne passait donc pas souvent au restaurant. Mais à chaque fois qu'il passait, il saluait tout le monde, il était très sympa" se souvient le chef de l'Aspérule. 

"Il a énormément fait pour la profession"

Surpris, car Joël Robuchon cachait bien sa maladie, le chef dijonnais Stéphane Derbord a également réagit. Il n'a pas connu l'homme personnellement, mais a été influencé. "Robuchon, ce sont des bases classiques et une grande rigueur. C'est de la grande gastronomie," explique-t-il.

Dans la cuisine c'est quelqu'un qui a énormément apporté, contribué. Un des plus étoilés au monde. Il a marqué l'image de la gastronomie française. Il a énormément fait pour la profession : il était toujours présent partout dans le monde. Quelqu'un d'exceptionnel ! - Stéphane Derbord

"Il a énormément fait pour la profession" - Stéphane Derbord