Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mort de Pierre Cardin : "c'était un grand monsieur" estime la fondatrice de Chamberlan, en Dordogne

-
Par , France Bleu Périgord

Le génial créateur de mode Pierre Cardin est mort ce mardi à l'âge de 98 ans. Depuis les hommages pleuvent. Dont celui de Sophie Engster, co-fondatrice de l'entreprise chaussures de luxe Chamberlan, en Dordogne. Sa société avait travaillé pour un défilé du couturier il y a quatre ans

Pierre Cardin
Pierre Cardin © Maxppp - Maxppp

La mort d’un géant de la mode ! Pierre Cardin est mort ce mardi à l’âge de 98 ans. Ce couturier visionnaire, propriétaire aussi du restaurant Maxim’s avait fondé sa maison de haute couture en 1950.

La robe bulle, le costume Mao, la mode unisexe, c’était lui.

"Un grand monsieur" estime Sophie Engster, co-fondactrice de la maison Chamberlan, à Nontron en Dordogne, qui produit des chaussures de luxe sur mesure.

Grâce à l’intermédiaire du petit neveu de Pierre Cardin, Chamberlan avait confectionné des chaussures pour le créateur il y a 4 ans, en 2016. 

"Au lancement de Chamberlan, on a travaillé avec Louis Cardin, qui était le petit neveu de Pierre Cardin. Et Pierre Cardin était à la recherche d'une société qui puisse confectionner des chaussures très rapidement. Des chaussures assez compliquées pour l'ouverture de la fashion week à Moscou" explique Sophie Engster, co-fondatrice de Chamberlan.

Fabrication de chaussures chez Chamberlan
Fabrication de chaussures chez Chamberlan - Sophie Engster

Le lien se fait rapidement entre l'oncle et le petit neveu... Et Chamberlan se place sur les rangs. "Il a parlé à son oncle de notre atelier, il nous a envoyé un modèle qu'il avait dessiné lui-même. Donc nous avons interprété. Et on lui a fait une maquette dans la semaine. Il a été très impressionné par la réactivité de l'atelier Chamberlan" poursuit Sophie Engster. "Ensuite il s'est emballé, il nous a commandé une cinquantaine de paires à réaliser en 15 jours. On s'est décarcassés pour lui, on terminé les chaussures à 3h du matin, et on a livré à 11h à Paris" se souvient-elle. 

Et finalement, les responsables de Chamberlan sont invités à rencontrer pour de vrai le créateur : "Il nous a convoqué deux semaines après. On était un petit peu angoissés. Et au final il nous a convoqué pour nous remercier. Pour nous dire qu'il n'avait jamais vu un atelier qui réagissait aussi vite. Donc c'était une grande rencontre avec un grand monsieur, et cela reste un souvenir très très fort pour nous" conclue Sophie Engster. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess