Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Mort de Raymond Poulidor

Mort de Raymond Poulidor : "J'ai perdu mon deuxième papa" dit Bernard Vallet

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

L'ancien champion cycliste Drômois, Bernard Vallet à démarré sa carrière dans l'équipe de Raymond Poulidor et partagé sa chambre les soirs de course avec lui pendant 2 ans. Ce mercredi il perd plus qu'un ami, c'est son papa de Vélo qui disparaît.

Archives, Raymond Poulidor sur le Tour de France à Saint-Paul-trois-Châteaux le 21 juillet 2018
Archives, Raymond Poulidor sur le Tour de France à Saint-Paul-trois-Châteaux le 21 juillet 2018 © Radio France - Valéry Lombardo

Drôme, France

Bernard Vallet, l'ancien champion cycliste Drômois et actuel membre de l'organisation de l'Ardèchoise et des Boucles DrômeArdéche ne pouvait retenir ses larmes ce mercredi à l'annonce du décès de Raymond Poulidor. 

Je considère que c'était mon père spirituel dans le vélo 

explique le Drômois. "Pour moi Raymond, c'est un deuxième papa qui est parti." Il faut dire que Bernard Vallet a démarré sa carrière pro dans l’équipe Mercier en 1975 avec Raymond Poulidor.

" J'ai eu le bonheur de rouler deux ans avec lui, j'ai fait chambre avec lui aussi pendant deux ans. Donc j'ai eu la chance et le privilège de vivre des moments très très forts avec lui le soir des courses, des moments intimes, des moments de vie privée." 

La dernière fois il m'a parlé de son petit fils

Bernard Vallet qui a remporté sa première étape du Tour de France en 1980, revoyait régulièrement Raymond Poulidor : "c'était quelqu'un de s très simple, très humble et il avait beaucoup d'humour, il racontait toujours des histoires."

Bernard Vallet se dit aussi heureux que son ami Raymond ai pu voir les débuts très prometteurs de son petit fils Mathieu Van Der Poel. " "Il me parlait souvent de son petit fils, la dernière parole que j’ai eu de Raymond  il m'a dit écoute Bernard je vais te dire un truc : moi j'ai jamais porté le maillot jaune, mais mon petit Mathieu il va peut être gagner le maillot Jaune."

Bernard Vallet n'a qu'un terrible regret, il est hors de Métropole pour plusieurs jours : " Je ne pourrais pas l'accompagner, c'est peut être ce qui me fait le plus mal" confie le Drômois en étouffant un sanglot.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu