Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mort de Rémy Julienne : " A Cepoy, tout le monde l'aimait et l'admirait"

-
Par , France Bleu Orléans

Rémy Julienne, le roi des cascades au cinéma, s'est éteint jeudi soir à l'âge de 90 ans des suites du Covid. Enfant de Cepoy, il n'avait jamais quitté son village. Il habitait toujours la maison familiale, près du Canal du Loing. C'est là qu'il avait crée ses premières cascades.

Plaque inaugurée en Octobre 2016 à Cepoy
Plaque inaugurée en Octobre 2016 à Cepoy © Radio France - Patricia Pourrez

Ce vendredi matin, au Bar de la Marine, à Cepoy, (2.300 habitants), près de Montargis,on ne parle que de lui. Rémy Julienne, l'enfant du pays, mort quelques heures plus tôt, à l'hôpital de Montargis. " Tous les matins, il venait chercher son journal l'Equipe et boire son petit café" raconte Thierry Lemire, le patron du bar, très ému par cette disparition. "On faisait un brin de causette. On parlait voiture, cinéma et il me racontait aussi ses premières cascades ici. Quand il était jeune, il s’entraînait à sauter le canal du Loing avec une moto". 

Le bar La Marine où Rémy Julienne avait ses habitudes
Le bar La Marine où Rémy Julienne avait ses habitudes © Radio France - Patricia Pourrez

Cepoy, c'était son havre de paix"

Les plus vieux cepoyens (habitants de Cepoy) ont toujours raconté que le "gamin " Julienne était déjà un casse-cou. Dès son plus jeune âge, il faisait des cascades en vélo sur la place de l'Eglise ou le long du Canal du Loing. " Pour lui, tout a commencé là" explique l'ancien maire jusqu'en 2020, Jean-Paul Schouleur. " Il n'a jamais voulu quitter Cepoy. Il était toujours à droite à gauche pour des projets, des interviews. Mais, il revenait toujours à Cepoy. C'était son havre de paix".

La maison familaile où vivait Rémy Julienne
La maison familaile où vivait Rémy Julienne © Radio France - Patricia Pourrez
Le canal du Loing où il a fait ses premières cascades
Le canal du Loing où il a fait ses premières cascades © Radio France - Patricia Pourrez

Une place à son nom inaugurée en 2016

Pour marquer ce lien fort entre le cascadeur et la commune, une place au nom de Rémy Julienne a été inaugurée à l'automne 2016, juste derrière sa maison. C'était une initiative de Jean-Paul Schouleur. "Quand je lui ai proposé, il a tout de suite dit oui. Et au fil des discussions, il m'a dit " tiens, je pourrais inviter mon copain Belmondo." Jean Paul Belmondo et Charles Gérard, acteur lui aussi, étaient effectivement venus en amis en octobre 2016 pour inaugurer la place. "C'était l'évènement" se souvient Régis Guérin, le nouveau maire de Cepoy. " Il y avait beaucoup de monde, des fans, des curieux. Il avait fallu gérer l'afflux" 

La place et le parking Rémy Julienne
La place et le parking Rémy Julienne © Radio France - Patricia Pourrez

Un super bonhomme qui n'avait pas la grosse tête"

Plusieurs fois champion de France de moto-cross, Rémy Julienne a commencé à travailler pour le cinéma dans les années 60. Il a côtoyé les plus grands : Yves Montand, Jean-Paul Belmondo, Alain Delon...etc. Mais, de l'avis des cepoyens, lui ne se prenait pas du tout pour une vedette. 

Rémy Julienne, au festival de Cannes 2017
Rémy Julienne, au festival de Cannes 2017 © Maxppp - Maxppp

" Il était gentil, blagueur et très simple" confie Jean-Pierre, l'un de ses voisins. "Un super-bonhomme qui n'avait pas la grosse tête" et il rajoute : " Ici, tout le monde l'aimait et l'admirait, ça ne pouvait pas en être autrement". Rémy Julienne sera inhumé dans les prochains jours au cimetière de Cepoy, aux côtés de ses parents. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess