Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mort de Zyed et Bouna : le tribunal rend sa décision ce lundi après-midi

-
Par , France Bleu Paris

Le tribunal correctionnel de Rennes rend ce lundi à 14h00 sa décision sur l’éventuelle responsabilité de deux policiers après la mort à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) en 2005 de Zyed et Bouna. Les deux policiers sont poursuivis pour "non-assistance à personne en danger".

Zyed et Bouna
Zyed et Bouna © Maxppp

Le tribunal correctionnel de Rennes rendra son jugement ce lundi à 14h00 dans l’affaire des deux policiers mis en cause pour "non-assistance à personne en danger" après la mort en 2005 de Zyed et Bouna. Les deux jeunes adolescents, pourchassés par la police, étaient morts électrocutés par un arc électrique de 20.000 volts dans un transformateur où ils s'étaient cachés, à Clichy-sous-Bois en Seine-Saint-Denis, en 2005.

Les collectifs contre les violences policières appellent à des rassemblements ce lundi devant la cité judiciaire de Rennes mais aussi devant plusieurs tribunaux en France dont celui de Bobigny à 19h00.

La relaxe requise

A l’issue du procès, fin mars 2015, le ministère public a requis la relaxe des deux policiers et les avocats des parties civiles ont réclamé une condamnation. Les deux fonctionnaires de police encourent jusqu’à 5 ans de prison et 75.000 euros d’amende. Les familles des victimes et du troisième jeunes qui en a réchappé au total près de 1,6 millions d’euros de dommages et intérêts.

La procédure judiciaire a duré 10 ans. Si le tribunal prononce la relaxe l’affaire s’arrêtera là car aucun appel ne sera possible. Par contre, si les policiers sont déclarés coupables, il pourrait y avoir des recours.

 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess