Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Mort du maire de Signes : l'Association des Maires de la Mayenne appelle les élus à mettre les drapeaux en berne

-
Par , France Bleu Mayenne

Après la mort ce lundi de Jean Michel, le maire de Signes dans le Var, l'Association des Maires de la Mayenne appelle tous les élus du département à mettre leurs drapeaux en berne.

L'AMF53 appelle les élus à mettre leurs drapeaux en berne.
L'AMF53 appelle les élus à mettre leurs drapeaux en berne. © Maxppp - Thomas Padilla

Mayenne, France

"Nous proposons aux maires de la Mayenne de mettre leurs drapeaux en berne en hommage au maire de Signes et contre les propos violents et menaçants que subissent de nombreux élus", explique Alain Dilis, maire de Saint-Germain-de-Coulamer et président de l'Association des Maires de la Mayenne (AMF53). Parallèlement, la commission des lois du Sénat lance une consultation des maires sur les violences auxquelles certains sont confrontés. Ce qui fait réagir les élus des villes et des campagnes du département...

Maire des villes...

À Mayenne, le maire Michel Angot, a bien connu en deux mandats des situations tendues : "Un jour quelqu'un m'a couru après en me disant qu'il allait m'arriver quelque chose et j'ai dû m'enfuir. Récemment, un mécontent était à dix centimètres de mon visage mais je n'ai pas cédé." L'élu, qui ne se représentera pas aux municipales l'année prochaine, avoue avoir surtout peur pour ses collègues. 

"Des adjoints ou des membres du CCAS de Mayenne sont en lien direct avec des populations parfois compliquées comme des personnes alcoolisées ou droguées" s'inquiète-t-il. Il avoue néanmoins que ces cas sont rares et qu'il a rencontré des problèmes avec une toute petite partie de ses administrés. 

"Le bruit ne fait pas le bien mais le bien ne fait pas de bruit. Il n'y en a pas beaucoup mais ils pourrissent bien la vie" renchérit d'ailleurs Alain Dilis, le président de l'AMF 53. Il admet que la situation s'est tendue ces dernières années avec l'apparition des réseaux sociaux. Michel Angot, lui avoue ne plus lire les commentaires sur Internet. "Ça me touche trop" reconnait-il. 

... Maire des champs 

Reste que l'élu se dit chanceux par rapport à d'autres édiles mayennais, de communes plus petites et qui sont en prises direct avec les habitants. C'est le cas de Grégory Heurtebize, maire de La Bazoge-Montpinçon, petit village d'à peine un millier d'habitants. Il s'est reconnu dans l'histoire du maire de Signes : "Par exemple, j'ai demandé à des jeunes de quitter le plan d'eau du village. Ils m'ont pris à partie. Je suis obligé de faire le shérif mais dois-je le faire ?".

À La Haie-Traversaine, 479 âmes, la maire Nicole Morin, explique aussi qu'elle est sollicitée pour régler de nombreux problèmes : "Le souci c'est que ça concerne des sujets sur lesquels nous ne sommes pas compétents mais ces gens-là ne le comprennent pas"