Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Moto : Kawasaki prend la pôle provisoire des 24H du Mans

jeudi 19 avril 2018 à 20:44 Par Yann Lastennet, France Bleu Maine

L'équipe SRC KAWASAKI a réalisé ce jeudi le meilleur temps de la première séance d'essais qualificatifs sur le circuit Bugatti. La Kawasaki n°11 affiche chrono de 1'37"545 ( établi à la moyenne des temps réalisés par les trois pilotes). La Honda n°5 et la BMW n°9 complète le podium

La kawasaki n°11 signe le meilleur temps de la première séance de qualification
La kawasaki n°11 signe le meilleur temps de la première séance de qualification © Radio France - yann lastennet

Le Mans, France

Et si les pilotes de la Kawasaki n°11 montrent déjà leurs muscles, c'est que l'écurie japonaise a encore du mal à digérer son abandon prématuré au Bol d'Or en septembre dernier. Gilles Stafler, le team Manager du SRC a donc un arrière goût de revanche dans la bouche. "C'est une grosse frustration. L'équipe a montré quelle était dans la course. On avait pris la tête jusqu'au 17e tour où on abandonne sur casse mécanique. Donc là, ouais, là il faut que cela soit la revanche". 

Gilles Stafler, le team manager du SRC Kawasaki qui prend la pole position provisoire

Une demi-seconde d'écart entre les cinq constructeurs

Vincent Philippe, pilote du SERT. La Suzuki n°2 pointe à une demi-seconde du leader - Radio France
Vincent Philippe, pilote du SERT. La Suzuki n°2 pointe à une demi-seconde du leader © Radio France - yann lastennet

Mais la bataille sera rude entre les cinq constructeurs qui se tiennent en une demi-seconde à l'issue de cette première séance de qualification. Car si les pilotes "kawa" ont été les plus réguliers, ils n'ont pas été les plus rapides. C'est Julien Da Costa sur sa BMW n°9 qui signe le meilleur chrono. Preuve qu'il faudra compter avec l'allemande. Reste que la victoire au Mans n'a jamais échappé à une moto japonaise et Mike Di Meglio et sa Yamaha 94, tenante du titre, ne veulent pas faire mentir les statistiques. "Bien sûr on joue la gagne. Une course de 24 heures, c'est long. Il faut être régulier pour arriver au bout et ne rien lâcher". Quant aux Manceaux du SERT, le Suzuki Endurance Racing Team, ils restent en embuscade avec le 7e temps de la séance. La nouvelle Suzuki GSX-R 1000 pointe à une demi-seconde du leader provisoire. Vincent Philippe, l'un des pilotes du SERT, reste confiant même si l'équipe, treize fois championne du monde d'endurance, n'a pas beaucoup roulé sur le sec depuis le début de saison

Vincent Philippe, un des pilotes du SERT

Deuxième et dernière séance qualificative ce vendredi entre 10h15 et 12h05. C'est à l'issue de celle-ci que l'on connaîtra l'ordre de la grille de départ samedi à 15 heures.