Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

PHOTOS - Forte mobilisation des gilets jaunes et peu de heurts à Bordeaux pour l'acte XI

samedi 26 janvier 2019 à 20:45 - Mis à jour le samedi 26 janvier 2019 à 23:01 Par Laurine Benjebria et Pierre-Marie Gros, France Bleu Gironde

Les gilets jaunes girondins restent très mobilisés ce samedi. Ils étaient plus de 6.000 à défiler dans le centre-ville de la capitale girondine pour l'acte XI. Il y a eu quelques tensions avec les forces de l'ordre. Retour en photos sur cette nouvelle journée de manifestation jaune en Gironde.

Forte mobilisation ce samedi pour l'acte XI des gilets jaunes à Bordeaux
Forte mobilisation ce samedi pour l'acte XI des gilets jaunes à Bordeaux © Radio France - Pierre-Marie Gros

Bordeaux, France

Toujours une assez forte mobilisation des gilets jaunes girondins. Pour ce onzième samedi de mobilisation consécutive, Bordeaux a confirmé son statut de bastion du mouvement. Ils étaient plus de 6.000 à défiler dans les rues du centre-ville ce samedi après-midi. Une manifestation partie dans le calme place de la Bourse et qui a fait le tour de Bordeaux pendant plus de trois heures, avant de se fixer place Pey Berland. Comme chaque samedi depuis novembre, c'est là que la situation s'est tendue avec les forces de l'ordre. Mais les affrontements étaient moins intenses que les semaines passées. Les forces de l'ordre ont usé de gaz lacrymogène et de canons à eau. 

La préfecture refuse pour l'heure de communiquer de chiffres officiels et de nombre d'interpellations. La foule s'est dispersée aux alentours de 19h, une poignée de manifestants est ensuite partie direction place des Quinconces pour un nouveau cortège, cette fois nocturne et en ordre dispersé. C'est en marge de cette "nuit jaune" que Maxime Nicolle, alias Fly Rider sur les réseaux sociaux, a été interpellé et arrêté. Il a été libéré peu avant 23h. En tout, au moins 49 personnes ont été interpellées à Bordeaux ce samedi selon la préfecture.

Comme chaque samedi, les gilets jaunes s'étaient donnés rendez-vous à 13h place de la Bourse à Bordeaux - Radio France
Comme chaque samedi, les gilets jaunes s'étaient donnés rendez-vous à 13h place de la Bourse à Bordeaux © Radio France - Pierre-Marie Gros
Une foule compacte de 6.000 manifestants a défilé dans les rues du centre-ville de Bordeaux - Radio France
Une foule compacte de 6.000 manifestants a défilé dans les rues du centre-ville de Bordeaux © Radio France - Pierre-Marie Gros
Même les chiens ont le droit à des gilets jaunes à Bordeaux - Radio France
Même les chiens ont le droit à des gilets jaunes à Bordeaux © Radio France - Pierre-Marie Gros
Les manifestants sont restés plusieurs dizaines de minutes place de la Comédie - Radio France
Les manifestants sont restés plusieurs dizaines de minutes place de la Comédie © Radio France - Pierre-Marie Gros
Vers 18h, ils sont arrivés place Pey Berland - Radio France
Vers 18h, ils sont arrivés place Pey Berland © Radio France - Pierre-Marie Gros
Dans le cortège bordelais, l'une des figures du mouvement national, Maxime Nicolle - Radio France
Dans le cortège bordelais, l'une des figures du mouvement national, Maxime Nicolle © Radio France - Pierre-Marie Gros
Sur la place Pey Berland, un dispositif policier renforcé attendait les manifestants - Radio France
Sur la place Pey Berland, un dispositif policier renforcé attendait les manifestants © Radio France - Pierre-Marie Gros
Pour tenter de disperser la foule place Pey Berland, les forces de l'ordre ont utilisé des canons à eau et du gaz lacrymogène - Maxppp
Pour tenter de disperser la foule place Pey Berland, les forces de l'ordre ont utilisé des canons à eau et du gaz lacrymogène © Maxppp - David Thierry