Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Mouvement Gilets jaunes: le points sur les actions de ce samedi en Franche-Comté à 18 h

vendredi 23 novembre 2018 à 18:24 France Bleu Besançon

Une semaine après la première journée de manifestations, les gilets jaunes se mobilisent à nouveau ce weekend en Franche-Comté pour exprimer leur ras-le-bol contre la politique du gouvernement. Plusieurs actions plus ciblées ont débuté ce samedi.

A Vesoul, 200 gilets jaunes ont manifesté dans une ambiance festive devant le Leclerc de la ville.
A Vesoul, 200 gilets jaunes ont manifesté dans une ambiance festive devant le Leclerc de la ville. © Radio France - Elie Abergel

Franche-Comté, France

Ils étaient 10 000 en Franche-Comté, d'après les préfectures, le samedi 17 novembre. Ce samedi, les gilets jaunes se mobilisent à nouveau. Durant la semaine, de petits groupes de personnes se sont relayées, en jonglant avec leur travail, pour maintenir la présence sur des ronds-points stratégiques francs-comtois.  Des actions plus ciblées ont débuté ce samedi.

Des actions plus ciblées envisagées

Plusieurs barrages filtrants et des occupations de ronds-points sont encore organisés ce samedi. C'est le cas notamment à Ecole-Valentin dans le Doubs avec une circulation difficile dans le secteur. Après avoir été évacué par les CRS, les manifestants ont mis en place un barrage filtrants sur la nationale 57 en direction de Vesoul. Quelques bouchons ont lieu dans ce sens de la circulation.  Les manifestants ont aussi bloqué les voies du tram à Besançon avec du coup de fortes perturbation sur les lignes 1 et 2, mais tout est rentré dans l'ordre à 11 h. 

Les gilets jaunes ont ensuite pris la direction de la zone commerciale de Châteaufarine où ils bloquent le rond-point de la station service de l'hypermarché Carrefour.  L'accès au parking de la zone commerciale de Chalezeule est bloqué. Les magasins restent ouverts. L'accès est possible a pied . Mais les accès à Besançon (les Mercureaux, la côte de Morre) restent dégagés pour le moment. Blocage aussi du côté de Valdahon. 

En Haute Saône la préfecture a recensé sept actions sur cinq communes différentes avec 600 manifestants environ.  On trouvait 200 personnes par exemple rassemblées depuis ce matin dans une ambiance festive devant le Leclerc de Vesoul.  La circulation est perturbée sur la nationale 19 à hauteur de Roye et sur la nationale 57 a hauteur du rond point saint sauveur où des points de blocages sont présents depuis ce matin. Le rond-point en bas de Noidans-les-Vesoul est lui aussi bloqué.

Ronds points bloqués également à Lure, Arc les Gray, Héricourt et Villersexel.  Dans le Jura, des barrage filtrants ont aussi été installés à Champagnole, Gevry, Parcey et Rochefort sur Nenon. La préfecture du Jura invite les automobilistes a éviter les ronds-points du Rocher et de Chantrans, à Montmorot et Gevry à Choisey.

Une opérations péage gratuit est mise en place sur l'A36 à la sortie de l'Isle-sur-le Doubs, comme à Baumes-les Dames. A Besançon, les gilets jaunes ont tenté à deux reprises d'ouvrir les barrières du péage à Ecole Valentin. Les forces de l'ordre les ont rapidement éloignés. Enfin, le marché de Noel de Montbéliard pourrait lui aussi être occupé par les gilets jaunes.

Peu de départs vers Paris.

La plupart des francs-comtois devraient rester en Franche-Comté pour continuer à occuper le terrain tout le weekend. "Nous avons autant de poids en région que si nous étions à Paris", affirme Céline Roy, une des chefs de file des gilets jaunes de Vesoul, en Haute-Saône. Un regroupement parisien " beaucoup trop gérable pour le gouvernement" d'après David Lerch, l'organisateur de la mobilisation de Maîche du 17 novembre. En Franche-Comté, cette journée de samedi promet donc une forte mobilisation.