Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mouzillon : "risque de chute de pierre", l'accès à l'église interdit pour des raisons de sécurité

-
Par France Bleu Loire Océan

Le maire de Mouzillon, dans le sud de la Loire-Atlantique, n'a pas hésité : il a interdit l'accès à l'église de sa commune, fin septembre. La raison : un bloc de pierre a chuté à l'intérieur, et d'autres parties de l'édifice sont fragilisés.

L'église Saint-Martin restera fermée au moins jusqu'au diagnostic de l'architecte, début octobre.
L'église Saint-Martin restera fermée au moins jusqu'au diagnostic de l'architecte, début octobre. © Radio France - Paul Sertillanges

Elle a fière allure, l'église Saint-Martin de Mouzillon. Mais en ce moment, elle n'est pas au mieux. Le maire de la commune a décidé d'en interdire l'accès au public pour des raisons de sécurité car des parties de l'édifice menacent de tomber.

Seule victime : le confessionnal 

Patrick Baleydier, le maire, avait prévu de faire un état des lieux de l'église depuis quelques temps. "Des parties, en hauteur, commençaient à sérieusement s'effriter", note-t-il. Mais ce qui l'a forcé à interdire totalement l'accès au bâtiment, c'est la chute d'un gros bloc de pierre, la semaine dernière : "Il y a un chapiteau qui est tombé sur le confessionnal, son toit est détruit".

Un échaudage a été mis pour sécuriser la zone, avant l'expertise de l'architecte.
Un échaudage a été mis pour sécuriser la zone, avant l'expertise de l'architecte. © Radio France - Paul Sertillanges

La raison de cette chute de pierre ? un défaut de fabrication. "Les réparations qui avaient été faites - je ne sais pas exactement à quel moment : c'est du béton, poursuit Patrick Baleydier. Il était mis sur des montants en ferraille qui ont rouillés."

Des dégâts surtout à l'extérieur

"Les dégradations sont surtout à l'extérieur, des parties usées, qui s'effritent, précise Pascal, employé municipal qui fait des rondes régulières à l'intérieur. Dedans, _le plus gros soucis que l'on a, c'est sur le cœur de l'église, tous les contreforts_. C'est là que l'on a les plus grosses chutes de pierre, c'est pour cela que l'on a condamné l'arrière de l'autel : pour éviter d'avoir des blessés, ou pire."

On a condamné l'arrière de l'autel, pour éviter d'avoir des blessés, ou pire   
- Pascal, employé municipal

Le confessionnal est en première ligne.
Le confessionnal est en première ligne. © Radio France - Paul Sertillanges
Choix de la station

À venir dansDanssecondess