Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Muguet du 1er mai en Gironde : "On a ramassé 25% de la production, on est obligés de refuser des commandes"

-
Par , France Bleu Gironde

De nombreux producteurs de muguet en Gironde attendent tous les ans le 1er mai pour vendre une partie de leur récolte. Cette année, le confinement les prive de leurs principaux clients : les fleuristes.

Pierre Guillot, producteur de muguet à Martillac près de Bordeaux
Pierre Guillot, producteur de muguet à Martillac près de Bordeaux

C'est traditionnellement en ce vendredi 1er mai le jour où l'on peut acheter du muguet à chaque coin de rue. Évidemment, dans les conditions actuelles, la vente à la sauvette est interdite et les fleuristes sont fermés. 

Pour aider les producteurs, le ministère de l'agriculture permet aux commerces essentiels de vendre quelques brins porte bonheur. Vous pouvez donc en trouver chez votre boulanger, charcutier ou votre boucher aujourd'hui.

Si on veut replanter ce sont des charges supplémentaires

De très nombreux commerçants se sont d'ailleurs déplacés chez Pierre Guillot, qui produit du muguet à Martillac près de Bordeaux. Il est passé d'aucune commande à... beaucoup trop ! "Cette année le muguet était très en avance, explique Pierre Guillot, le muguet a démarré et a fleuri. On a ramassé 25% de la production, mais actuellement on nous demande du muguet chez les boucher, les boulangers... On a été obligés de refuser des commandes ! Jusqu'à maintenant on n'avait pas ramassé parce qu'on n'avait pas de commandes, comme le muguet était en avance on l'a laissé dans les champs. Si on veut replanter c'est des charges supplémentaires, on a de quoi vivre pour deux ou trois mois pas plus en terme de trésorerie. On va être embêtés !"

Pierre Guillot producteur de muguet à Martillac

En Nouvelle-Aquitaine, une carte interactive permet de connaitre les points de vente autorisés (fleuristes et producteurs) près de chez soi à retrouver ici.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess