Société

Mulhouse: bientôt une exposition consacrée aux Chibanis

Par Guillaume Chhum, France Bleu Alsace vendredi 13 février 2015 à 9:10

Des Chibanis au foyer Jacques Stamm, à Mulhouse.
Des Chibanis au foyer Jacques Stamm, à Mulhouse. © MAXPPP

Aléos, une association qui s'occupe de logement social prépare pour 2016, une exposition consacrée aux Chibanis, ces migrants tunisiens, algériens et marocains qui sont venus en France, pendant les "trente glorieuses". Des témoignages, des photos, sur ceux qui ont participé au développement économique de l'Alsace entre 1945 et 1975. Un projet pour rendre hommage à leur travail.

Un mois après les attentats en France, voici une initiative qui mérite d'être soulignée dans le cadre du mieux vivre ensemble , pour mieux se comprendre. A Mulhouse, Aléos, une association qui s'occupe de logements sociaux, implantée dans la ville haut-rhinoise depuis soixante ans, envisage de monter d'ici 2016, une exposition consacrée aux Chibanis ou "cheveux blancs" en magrhébin arabe, ce sont ces migrants, venus d'Algérie, de Tunisie, du Maroc, pendant les "trente glorieuses, entre 1945 et 1975, et qui ont participé au développement économique de la région.

"A travers ce projet, nous allons rendre hommage aux Chibanis, au travail qu'ils ont fait" , explique Loïc Richard le directeur d'Aléos.

Mémoire Immigrée SON 2

L'objectif est de les mettre sous les feux des projecteurs, valoriser leur itinéraire, c'est également un moyen de permettre à leurs enfants, mais aussi à la société française de mieux comprendre leur parcours.

Migrants Chibanis partie 2  - Aucun(e)
Migrants Chibanis partie 2

Une trentaine de témoignages de ces vieux migrants , qui ont pris leurs quartiers dans les foyers de Mulhouse d'Aléos , ont pour l'instant été reccueillis. Aléos  veut monter des partenariats avec les écoles alsaciennes, pour enseigner le parcours de ces hommes qui sont pour la plupart âgés (93 ans pour les plus âgés)  et qui ont contribué à l'essor industriel de l'Alsace.

Une exposition itinérante devrait aussi naître de ce recueil de souvenirs, dans les écoles, les villes et les communes du Haut-Rhin. Des débats devraient aussi être organisés.Le travail n'a pas été simple, tous n'ont pas accepté de répondre aux questions. Des travaux supervisés par deux enseignants chercheurs de l'Université de Haute-Alsace: Marie-Claire Vitoux et Yves Frey.

Mémoire Immigrée SON 1

A quoi va servir ce travail? A nourrir les archives départementales sur l'histoire de l'immigration en alsace depuis 1951. Mieux comprendre ce que ces hommes ont fait pour la société française, en ces temps de perte de repères, ce projet va oeuvrer pour une meilleure cohésion sociale.

Mémoire Immigrée ENROBE