Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Multiplication des abandons, contrats aidés non renouvelés : la SPA de Colmar au bord de l'asphyxie

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu
Colmar, France

Les responsables de la SPA de Colmar sont inquiets pour leur avenir. Non seulement la capacité d'accueil déborde ce été , ce sont aussi les contrats aidés qui ne seront pas renouvelés. La situation est plus que préoccupante, l'association en appelle aux pouvoir publics.

Les chats cohabitent à trois ou quatre
Les chats cohabitent à trois ou quatre © Radio France - Guillaume Chhum

C'est l'inquiétude en ce moment à la SPA de Colmar. Deux dossiers préoccupent les responsables. D'une part, les abandons qui se multiplient, qui mettent la capacité d'accueil sous tension, d'autre part, les contrats aidés qui ne seront pas renouvelés. Les responsables en appellent aux pouvoirs publics.

Un refuge qui déborde avec 17 places en trop

La SPA de Colmar dispose d'une capacité d'accueil de 180 places pour les chiens et les chats or 197 sont accueillis en ce moment. Ce qui oblige l'association à faire partager certaines cages. "Par exemple, il y a des chats qui sont à trois ou quatre dans 75 centimètres carrés, c'est difficile pour eux," souligne Nelly Trodoux, la présidente de la SPA de Colmar.

Il faut bien réfléchir avant d'adopter

Les chiens partagent aussi leur territoire
Les chiens partagent aussi leur territoire © Radio France - Guillaume Chhum

Les abandons sont nombreux cet été, y en a 159 par mois entre mai et juillet contre 79 en moyenne entre janvier et avril. La SPA demande donc aux propriétaires de limiter les abandons et de réfléchir avant de prendre un animal.

Incertitude sur les contrats aidés

En plus de cette situation tendue, c'est l'avenir de l'association qui est menacé. Une dizaine de contrats aidés devraient ne pas être renouvelés cette année. Des personnes qui sont très utiles pour la SPA, elles aident au quotidien, elles s'occupent des animaux. Pas question de faire tourner l'association avec uniquement des bénévoles, Nelly Trodoux en appelle donc aux pouvoirs publics, elle espère être entendue.

Reportage sur cette situation délicate à la SPA de Colmar

Choix de la station

À venir dansDanssecondess