Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Multiplication des horodateurs à Lacanau-Océan : certains commerçants craignent la fuite des vacanciers

samedi 8 août 2015 à 7:00 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde

Depuis le début de la saison estivale, l'ensemble des rues du centre-ville de Lacanau-Océan sont dotées d'horodateurs. Impossible de se garer sans payer. La commune a besoin de financer les travaux de consolidation de son front de mer. Les touristes sont mis à contribution.

Horodateur Lacanau-Océan
Horodateur Lacanau-Océan © Radio France

Plus possible de se garer gratuitement dans le centre-ville de Lacanau Océan. Depuis le début de la saison touristique toutes les rues de la station balnéaire girondine sont équipées d'horodateurs.

Tarif : entre 1,20 et 1,80 euros de l'heure selon les endroits. Depuis des années le front de mer était déjà payant mais cette fois-ci on ne trouve plus une seule place gratuite à proximité de la plage.

Le maire Laurent Peyrondet justifie cette mesure par la baisse des dotations de l'État et le coût des travaux de consolidation du front de mer. Après les tempêtes de l'hiver 2013-2014 la commune s'est  engagée dans la construction d'une digue qui a couté plus de 2 millions d'euros.

"On a aujourd'hui des plages magnifiques. Les touristes, les girondins et les aquitains doivent participer au coût des travaux." — Laurent Peyrondet, maire de Lacanau

Mais ces parkings payants sont loin de faire l'unanimité du côté des commerçants . Certains s'inquiètent de voir les touristes partir à Carcans ou au Porge. La prolifération des horodateurs va-t-elle tuer le commerce ? Harry Douannel, glacier sur les Allées Ortal n'a pas encore fait ses comptes mais il entend les commentaires des estivants.

"J'ai entendu une petite fille demander à sa maman si elles pouvaient aller à la plage. Sa mère lui a répondu que non elles iraient finalement se baigner à une autre plage. Tout ça à cause du parking payant." — Harry Douannel, commerçant

 

Des parkings limités à deux heures