Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales : quelles mesures sanitaires pour le second tour des élections ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le second tour des élections municipales se tient ce dimanche 28 juin prochain en France. Dans le cadre de l'épidémie de coronavirus, des mesures sanitaires sont mises en place. France Bleu fait le point.

Masques, gel, distanciation : des mesures sanitaires sont mises en place pour le second tour des élections municipales.
Masques, gel, distanciation : des mesures sanitaires sont mises en place pour le second tour des élections municipales. © Radio France - Noémie Guillotin

Ce dimanche est organisé le second tour des élections municipales en France. Reporté en raison du confinement et de l'épidémie de coronavirus, il se tient bien ce 28 juin dans près de 5.000 communes. Au total, plus de 16 millions d'électeurs sont appelés aux urnes.

Quelles sont les mesures sanitaires mises en place ? France Bleu fait le point.

Distance d'un mètre entre chaque personne

Comme lors du premier tour, les bureaux de vote sont aménagés afin de limiter au maximum les contacts et assurer une distance d'au moins un mètre entre chaque votant. 

Le nombre d'électeurs présents en même temps dans le bureau est limité. Priorité est donnée aux personnes vulnérables, c'est-à-dire les personnes âgées, handicapées et les femmes enceintes.

Masque obligatoire

Contrairement au premier tour en mars dernier, le port du masque est cette fois obligatoire pour les votants, comme pour les membres du bureau de vote et les personnes qui contrôlent le scrutin. Eux sont également équipés de visières de protection. 

Les autorités soulignent qu'il peut être demandé à un électeur de retirer momentanément son masque pour contrôler son identité. Cette obligation ne s'applique pas "aux personnes en situation de handicap munies d'un certificat médical justifiant de cette dérogation s'ils respectent les mesures sanitaires".

Du gel hydroalcoolique mis à disposition

Evidemment, comme en mars dernier, du gel hydroacoolique est mis à disposition dans tous les bureaux de vote. 

Des panneaux sont installés, notamment à l'entrée de chaque bureau, pour rappeler les règles sanitaires et les gestes barrières à respecter. 

Dérogation à l'obligation d'estampiller la carte électorale

A la suite du vote, après avoir signé la liste d'émargement, les électeurs ne sont pas obligés de faire estampiller leur carte électorale. Le but est "d'éviter les contacts lors des opérations électorales".

Des procurations assouplies

Pour le second tour des municipales, un électeur peut détenir jusqu'à deux procurations. Mais attention, le votant et la personne qui donne procuration doivent être inscrits sur les listes électorales de la même commune. Il n'est plus nécessaire de fournir une attestation sur l'honneur pour justifier la raison de son absence. Un nouveau formulaire a été mis à disposition.

Les personnes qui ne peuvent pas se déplacer peuvent demander (par courrier, par téléphone, ou par courrier électronique) à leur commissariat ou gendarmerie de venir à leur domicile pour établir leur procuration. 

Les électeurs peuvent faire une demande de procuration jusqu’au jour du scrutin, mais selon les délais de traitement, elle risque de ne pas être reçue à temps.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu