Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes

Avenir de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes : l'incompréhension de la chambre d'agriculture de Loire-Atlantique

vendredi 13 avril 2018 à 19:53 Par Antoine Denéchère, France Bleu Loire Océan et France Bleu

La préfète de Loire-Atlantique a présenté ce vendredi un "formulaire simplifié" pour permettre aux occupants de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes de déposer un projet agricole auprès de l'Etat. Cette initiative ne passe pas du tout auprès des représentants de la chambre d'agriculture et de la FNSEA.

Champ à Notre-Dame-des-Landes
Champ à Notre-Dame-des-Landes © Maxppp -

Nantes, France

"La simplification administrative En Marche", ironisent, dans un communiqué, les syndicats agricoles FNSEA et Jeunes Agriculteurs de Loire-Atlantique ainsi que la chambre d'agriculture : ils réagissent très fraîchement à l'annonce faite ce vendredi matin par la préfète Nicole Klein. 

Elle accorde un délai, jusqu’au 23 avril, aux porteurs de projets agricoles individuels sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes pour se déclarer auprès de la DDTM (direction départementale des territoires et de la mer). Et la représentante de l'Etat a même présenté un "formulaire simplifié" d'une page avec quelques éléments à fournir, dont l'identité, la présentation succincte du projet agricole et le numéro de la parcelle "visée". 

Comment peut-on revendiquer une parcelle qui ne vous appartient pas ?", s'interroge Jacques Lemaitre

C'est ce dernier point qui agace Jacques Lemaitre, président de la chambre d'agriculture de Loire-Atlantique : "on  croyait qu'il y avait une méthodologie pour réaliser l'activité agricole sur la zone de Notre-Dame-des-Landes, elle nous avait été exposée par la préfète en comité de pilotage en mars" explique-t-il. 

Jacques Lemaitre poursuit : "et ce matin [vendredi], on apprend qu'il suffit maintenant d'aller à la préfecture, de remplir un formulaire dont on n'a pas connaissance à la chambre d'agriculture, de laisser un nom, un vague projet et surtout des numéros de parcelles sur lesquelles on veut porter un projet : mais je rappelle que les gens qui sont illégaux n'ont pas de numéros de parcelles puisque les terres ne sont pas à eux ! Comment peut-on revendiquer dans un formulaire une parcelle qui ne vous appartient pas ? Là on est dans la précipitation et dans un manque total de concertation qui était pourtant l'esprit de départ du comité de pilotage."

La préfète présente le "formulaire simplifié" qui crée la polémique - Radio France
La préfète présente le "formulaire simplifié" qui crée la polémique © Radio France - Antoine Denéchère

Le président de la chambre d'agriculture rappelle qu'il est "ouvert à tous les porteurs de projet, mais on n'acceptera pas que des gens qui n'ont rien à faire là s'approprient des terres en dehors du cadre légal. Ou alors à ce moment là qu'on nous explique que tous les outils qu'on a mis en place depuis cinquante ans sur l'octroi du foncier, sur le traitement de la concurrence dans l'octroi du foncier, n'existent plus dans ce département ? Auquel cas, les agriculteurs de Loire-Atlantique seront très contents de l'entendre !"