Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

"On n'a pas fait tout ça pour rien" : après six mois de mobilisation, les gilets jaunes de l'Indre restent mobilisés

-
Par , France Bleu Berry

Les gilets jaunes de l'Indre soufflent les bougies des six mois de mobilisation. Tous partagent un même constat : les annonces du gouvernement sont décevantes et ne suffisent pas. Ils ne comptent pas mettre fin au mouvement.

Plusieurs gilets jaunes de tout le département de l'Indre se sont relayés ce lundi pour distribuer des tracts aux automobilistes au rond-pont de Mercedes à Châteauroux
Plusieurs gilets jaunes de tout le département de l'Indre se sont relayés ce lundi pour distribuer des tracts aux automobilistes au rond-pont de Mercedes à Châteauroux © Radio France - Frédéric Denis

Châteauroux, France

Un 26e samedi consécutif de mobilisation. Les gilets jaunes ne comptent pas abandonner leur combat. Cela fait six mois que le mouvement existe. Depuis ce samedi 17 novembre, ils descendent dans la rue chaque semaine. Et même si le nombre de manifestants diminue, les gilets jaunes restent déterminés. "On se réunit tous les jours. Le mouvement se transforme. Nous avons des groupes de travail, nous continuons de tracter", témoigne Carole, très impliquée depuis six mois.

De la fatigue dans les rangs des gilets jaunes mais surtout pas d'abandon 

L'état d'esprit des gilets jaunes est variable. "Les périodes de découragement se succèdent avec les phases où on retrouve de la motivation. C'est vrai que quand on voit ce qu'on a obtenu en six mois, on se demande pourquoi on a été dans la rue. A contrario, _je n'ai pas fait six mois pour rien, donc il faut continuer à mettre la pression_", souligne Carole, toujours combative.

La promesse de 850 euros de pouvoir d'achat en plus par ménage en 2019, Carole n'y croit pas. Le gouvernement a pris des mesures.