Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"On n'est pas des fainéants, ça commence à bien faire", un Périgourdin au RSA témoigne en direct

-
Par , France Bleu Périgord

A l'occasion de la publication du rapport annuel du Secours Catholique qui demande l'augmentation du revenu minimum, un Périgourdin au RSA a témoigné en direct de ses difficultés sur France Bleu Périgord.

L'association publie son rapport annuel ce jeudi 12 novembre. Elle demande l'augmentation du revenu minimum à 893 euros et dès l'âge de 18 ans
L'association publie son rapport annuel ce jeudi 12 novembre. Elle demande l'augmentation du revenu minimum à 893 euros et dès l'âge de 18 ans © Radio France - France Bleu Vaucluse

Ce jeudi 12 novembre, pour la publication du rapport annuel du Secours Catholique, France Bleu Périgord a demandé à ses auditeurs s'ils étaient favorables ou non à l'augmentation du revenu minimum ? L'association demande la revalorisation du RSA de 564 à 893 euros pour permettre aux personnes de vivre plus dignement. 

Cette question a beaucoup fait réagir les auditeurs sur France Bleu Périgord. Gilles a témoigné de sa situation en direct. Ce Périgourdin n'en peut plus d'entendre qu'il est un "fainéant". Ce papa explique qu'il touche environ 470 euros par mois et qu'il cumule les emplois en intérim pour pouvoir nourrir sa famille. Sa situation s'est encore plus complexifiée avec l'épidémie de coronavirus puisque de nombreuses entreprises en confinement n'ont pas renouvelé leurs demandes. 

Il faut qu'on arrête de se diviser les uns les autres"

"On ne vit pas avec 500 et quelques euros, je vous le garanti"

"On est pas tous des fainéants, le RSA c'est pas rester à la maison", se défend Gilles. "On dit 500 et quelques euros, je suis papa j'ai 470 euros de RSA. Je me lève tous les matins, là je vais aller tuer des canards pour nourrir mes gosses et on se fait traiter de fainéant et ça commence à bien faire. Je comprends les personnes âgées qui ont des petites retraites pourries et je trouve ça inadmissible mais j'en ai un peu marre." 

Le Périgourdin poursuit : "Le dernier coup c'était l'annonce des 150 euros de monsieur Macron, mais vous croyez que ça va nous changer la vie de quoi ? ça va améliorer un peu le panier de courses mais on est pas tous à la maison. On peut pas vivre avec ce que l'on vous donne. On nous parle toujours d'aides, de choses gratuites c'est pas vrai. On vit pas avec 500 euros je vous le garanti et j'en ai marre d'entendre toujours ce même discours."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess