Société

N'oubliez pas de passer à l'heure d'été

Par Pauline Pennanec'h, France Bleu Gironde dimanche 27 mars 2016 à 8:00

A Bordeaux, la Grosse cloche est passée à l'heure d'été.
A Bordeaux, la Grosse cloche est passée à l'heure d'été. - maxppp

Dans la nuit de samedi 26 mars à dimanche 27 mars, nous sommes passés à l'heure d'été. Apéros tardifs et barbecues nocturnes en perspective.

Cette nuit les horloges ont avancé d'une heure. Nous avons donc perdu une heure de sommeil, mais nous pourrons désormais profiter d'une heure d'ensoleillement supplémentaire le soir.

Dur de se lever le matin ?  Heureux de profiter du soleil le soir ? Une habitude devenue inutile de nos jours ?

Voici ce que pensent les Bordelais du passage à l'heure d'été.

Que pensent les Bordelais de l'heure d'été ? Microtrottoir de Clémentine Delarue

Le changement d'heure a été instauré en France il y a 40 ans, en 1976. Il a pour but de faire concorder les heures d'activité avec les heures d'ensoleillement, en limitant l'utilisation de l'éclairage artificiel. En avançant d'une heure, on allume moins la lumière, ce qui peut en principe faire économiser 10 centimes par jour sur la facture pour une famille .

En prenant en compte l'éclairage domestique mais aussi celui des entreprises et l'éclairage public, ces dernières années,  le changement d'heure a fait économiser 351 gigawattheures chaque année, ce qui correspond à 1 an d'éclairage d'une ville comme Marseille, selon les calculs de l'agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME).

Dans le monde, 70 autres pays passent aussi à l'heure d'été... Le changement d'heure a été harmonisé dans tous les pays de l'Union européenne en 1998 pour faciliter les transports, les communications et les échanges.