Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Une sculpteure jurassienne va réaliser la statue de Samuel Paty au collège de Conflans-Sainte-Honorine

-
Par , France Bleu Besançon, France Bleu

Nacèra Kainou, sculpteure jurassienne originaire de Moirans-en-Montagne a été sélectionnée pour réaliser la statue de Samuel Paty qui sera installée dans son collège, à Conflans-Sainte-Honorine. Formée aux Beaux-Arts de Besançon, cette portraitiste veut "diffuser de la paix et de la beauté".

Nacèra Kainou et sa sculpture de l’écrivain combattant Henri-Alban Fournier dit Alain-Fournier.
Nacèra Kainou et sa sculpture de l’écrivain combattant Henri-Alban Fournier dit Alain-Fournier. - Nacèra Kainou

Originaire de Moirans-en-Montagne, dans le Jura, formée aux Beaux-Arts de Besançon, la sculpteure franc-comtoise Nacèra Kainou, a été choisie pour réaliser une statue de Samuel Paty au collège de Conflans-Sainte-Honorine. 

Formée dans le Jura, Nacèra Kainou est la peintre officielle de l'armée

La date de l'inauguration de l'oeuvre n'est pas encore arrêtée. Mais, la famille de Samuel Paty a donné son accord pour ce projet piloté par l'Académie de Versailles. Nacèra Kainou, peintre officielle de l'armée et portraitiste des plus grands de Victor Hugo à Claude-Nicolas Ledoux, travaillera main dans la main avec la famille du professeur assassiné. 

C'est ma manière de m'inscrire contre ces actes d'horreur et de barbarie"

"J'aimerais profiter de cette occasion pour diffuser de la paix et de la beauté", affirme Nacèra Kainou. En se lançant dans ce projet, elle veut "lutter contre la barbarie" et le terrorisme dont Samuel Paty a été la victime. "Mon mode d'expression à moi ce n'est pas la parole mais la terre", et c'est grâce à sa sculpture qu'elle entend défendre la liberté d'expression. 

Un hommage à Samuel Paty, un lieu de recueillement, cette statue s'annonce particulièrement difficile à réaliser pour Nacèra Kainou. "C'est ma manière de m'inscrire contre ces actes d'horreur et de barbarie", souligne la sculpteure.

C'est un portrait lié à beaucoup de souffrance mais qui sera paisible serein et très beau j'espère"

Aujourd'hui, son projet est encore en gestation, elle explique devoir gérer "beaucoup d'émotions". Car c'est la première fois que l'artiste jurassienne fait un "portrait qui est lié à autant de souffrance et de douleur". Mais qu'elle veut "paisible serein et très beau, comme ce que pouvait être ce personnage, Samuel Paty"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess