Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Nancy : 100.000 PV de stationnement en 2018

mercredi 12 septembre 2018 à 11:44 Par Angeline Demuynck, France Bleu Sud Lorraine

Thierry Coulom, adjoint au maire de Nancy en charge du stationnement l'a annoncé ce mercredi matin sur France Bleu Lorraine : 100.000 contraventions seront dressées d'ici à la fin de l'année dans les rues de la cité ducale.

La ville de Nancy compte 8.000 places de stationnement payant en surface
La ville de Nancy compte 8.000 places de stationnement payant en surface © Maxppp - Cedric JACQUOT

Nancy, France

Ils vont plus que doubler par rapport à l'an dernier. 100.000 PV de stationnement seront dressés cette année à Nancy, contre un peu plus de 40.000 en 2017. La mairie qui fait désormais appel à une société privée, veut décourager les fraudeurs. "La norme pour le nombre de places payantes c'est entre 100 et 200.000, explique Thierry Coulom, adjoint au maire en charge du stationnement. Le minimum c'est autant de places payantes que de PV par mois, donc 8000 (places payantes) x 12, ça fait 96.000", détaille t-il.

Depuis le 1er janvier, la ville de Nancy sous-traite ce service. Avec un avantage considérable selon Thierry Coulom : "qu'ils mettent ou non des contraventions ces agents assermentés sont payés la même somme".  En parallèle, les policiers municipaux de la brigade du cadre de vie dressent également des PV. Au total ce sont une douzaine de personnes qui tournent chaque jour. Elles contrôlent environ la moitié des 8.000 places disponibles en surface. "On ne fait pas encore 4.000 contrôles par jour donc qu'on ne vienne pas me dire que Nancy fait du matraquage", relativise l'élu. "La ville était très en retard sur ce sujet", conclut-il.