Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Nancy : Acte XII des « gilets jaunes » sous tension

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Plusieurs centaines voire milliers de personnes dans les rues de Nancy ce samedi après-midi pour l'Acte XII des « gilets jaunes ». La manifestation s'est tendue au bout de quelques heures avec des débordements. Des tirs de gaz lacrymogènes ont eu lieu, notamment près de la place Stan.

Des tirs de gaz lacrymogène à l'entrée de la place Stanislas.
Des tirs de gaz lacrymogène à l'entrée de la place Stanislas. © Radio France - Mélanie Juvé

Acte XII des « gilets jaunes » tendu ce samedi après-midi à Nancy. Plusieurs centaines de manifestants ont battu le pavé, beaucoup pour dénoncer les violences policières. La préfecture, sans donner de chiffre exact, dénombre moins d'un millier de manifestants. Certains Gilets jaunes et l'AFP parlent d'au moins 2 000 personnes. 

Tirs de projectiles contre gaz lacrymogènes

Le cortège est parti de la place Carnot, où plus de 500 personnes se sont élancées. D'autres manifestants ont ensuite grossi les rangs. Beaucoup brandissaient des pancartes dénonçant les violences policières, ou portaient de faux bandages à l'œil ou sur la tête en soutien aux blessés lors des manifestations. 

Faux bandages en soutien aux "gueules cassées" du mouvement pour ce Gilet jaune.
Faux bandages en soutien aux "gueules cassées" du mouvement pour ce Gilet jaune. © Radio France - Mélanie Juvé

Les face-à-face tendus avec les forces de l'ordre se sont multipliés, notamment près de la préfecture à l'angle de la rue Maurice Barrès et Pierre Fourier, dans le secteur de la gare ou place Charles III. Certains « gilets jaunes » ont lancé des cailloux et pétards comme projectiles, et les forces de l'ordre ont répliqué plusieurs fois par des tirs de gaz lacrymogènes.

Une barrière anti-émeute installée près de la place Stan
Une barrière anti-émeute installée près de la place Stan © Radio France - Mélanie Juvé

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Charge des forces de l'ordre et tirs de lacrymogène près de la gare.
Charge des forces de l'ordre et tirs de lacrymogène près de la gare. © Radio France - Mélanie Juvé

Des commerces ont fermé le rideau et confiné leurs clients un moment, comme le centre commercial Saint-Sébastien ou des boutiques rue Saint-Jean. Un jeu du chat et de la souris entre manifestants et forces de l'ordre dans les rues de la cité ducale qui a duré environ 5h. 

Des face-à-face parfois lointains, mais tendus comme dans la rue Saint-Jean.
Des face-à-face parfois lointains, mais tendus comme dans la rue Saint-Jean. © Radio France - Mélanie Juvé

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

12 interpellations 

Au total, 12 personnes ont été interpellées et sont entendues ce samedi soir à l'hôtel de police de Nancy. Il n'y a pas eu de blessés selon la préfecture. Plusieurs poubelles ont été éventrées dans les rues, et des manifestants ont tenté d'ériger des barricades avec des barrières de chantier dans le secteur de la gare, mais il n'y a pas eu de dégradations selon la préfecture. Ailleurs en Meurthe-et-Moselle, les « gilets jaunes » se sont notamment rassemblés à Frouard, Langres, Baccarat, Lexy et Longuyon. 

Des manifestants ont tenté d'ériger des barricades avec des barrières de chantier près de la gare.
Des manifestants ont tenté d'ériger des barricades avec des barrières de chantier près de la gare. © Radio France - Mélanie Juvé
Choix de la station

À venir dansDanssecondess