Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

"Nancy est en sursis" : la mairie se prépare à un éventuel couvre-feu

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Le maire de Nancy, Mathieu Klein était l'invité de France Bleu ce matin. Il n'exclut pas un couvre feu dans les semaines à venir si la situation continue de se dégrader sur le front de la Covid-19.

Mathieu Klein en appelle à la responsabilité des Nancéiens
Mathieu Klein en appelle à la responsabilité des Nancéiens © Maxppp - Cedric JACQUOT

La ville de Nancy n'est pas concernée par le couvre-feu annoncé ce mercredi soir par Emmanuel Macron dans 9 métropoles françaises pour endiguer la reprise de l'épidémie de Covid-19. Ce qui n'empêche pas la mairie de s'y préparer activement. Mathieu Klein, le maire de Nancy, était l'invité de France Bleu Lorraine ce jeudi. 

Nancy échappe pour l'instant au confinement, c'est un soulagement ?

C'est aujourd'hui plutôt un appel à la responsabilité et à la vigilance. Bien sûr que je préfère que les Nancéiens continuent à aller au restaurant, au cinéma, au théâtre, en soirées, mais nous sommes en sursis au sens où le taux d'incidence - le niveau de personnes infectées par la Covid 19 - est en progression forte même si nous restons à des niveaux largement inférieurs à celui des métropoles concernées par le couvre-feu. Je veux vraiment lancer un appel à la responsabilité et à la solidarité. Il ne tient qu'à nous, pour une large part, de faire en sorte que ça puisse durer le plus longtemps possible mais nous ne sommes pas à l'écart de ce risque. Je ne voudrais pas que la carte de France publiée hier soir incite au relâchement, il faut au contraire redoubler de vigilance et de responsabilité. 

Vous vous préparez à Nancy à une situation similaire d'ici quelques jours, quelques semaines? 

Il n'y a pas de projection datée mais si le taux d'incidence continue à augmenter comme il augmente depuis le début de l'été, nous finirons par franchir ce seuil d'ici à la fin de l'année donc il faut que nous soyons extrêmement vigilants.  De toute façon, nous avons toute une série de scénarios pour faire face à toutes les situations. 

Le message que je veux adresser aux grands Nancéiens et au delà, c'est encore une fois celui de la responsabilité. Nous sommes nous, élus locaux mobilisés en lien avec les services de l'Etat, pour faire en sorte que dans les écoles, les transports, partout dans l'espace public nous puissions garantir l'accès à des solutions hydroalcooliques. La ville de Nancy adresse aussi régulièrement des masques aux + de 65 ans, aux personnes qui ont des difficultés financières. Toute personne qui a des difficultés à s'en procurer peut contacter le CCAS de la ville de Nancy qui viendra apporter des solutions. 

Les zones concernées par le couvre-feu
Les zones concernées par le couvre-feu © Visactu

Nous restons mobilisés pour accompagner sur le plan économique notamment les entreprises de la restauration qui ont beaucoup souffert pendant le confinement, avec des mesures d'allègement fiscal. Nous sommes au rendez vous, il faut que nous soyons tous mobilisés, c'est la seule façon de ne pas franchir ces seuils fatidiques et de nous garantir une fin d'année en famille, entre amis.

Le premier scénario sur lequel nous travaillons, c'est celui de la responsabilité collective

Est-ce qu'un reconfinement local fait partie des scénarios envisagés?  

Il fait forcément partie  des scénarios envisagés, puisque dans les différentes gradations que l'Etat demande aux collectivités, c'est un scénario, mais pour l'instant c'est un scénario qui n'est absolument pas envisagé et nous voulons tout faire pour qu'il ne le soit pas. Ce serait une catastrophe sanitaire mais aussi sur le plan éducatif, social et économique. Je n'ai pas envie les enfants soit à nouveau privés d'école, que les entreprises soient à nouveau plongées dans les difficultés du confinement. 

On ne connait pas bien ce virus, je ne veux pas que nous nous sentions comme des super-héros ou qu'un certain relativisme qui continue de circuler sur les effets réels de la Covid-19 nous empêche d'avoir la lucidité aujourd'hui d'adopter des gestes de responsabilité collective et individuelle. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess