Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Nancy : ils ont sauvé la vie d'un de leurs coéquipiers victime d'un arrêt cardiaque lors d'un match de basket

-
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

Au mois d'avril dernier, lors d'un match de basket entre l'équipe du Haut-du-Lièvre et Ludres, un joueur est victime d'un malaise cardiaque. Adam et Tom, deux autres joueurs, lui sauvent la vie en appliquant les gestes de premiers secours. Ils ont été félicités ce dimanche par le maire de Nancy.

Hamza (la victime) en rouge et Adam, son sauveur en noir
Hamza (la victime) en rouge et Adam, son sauveur en noir © Radio France - Mohand Chibani

Nancy, France

"Ils m'ont sauvé la vie" : un large sourire aux lèvres, Hamza, 19 ans, joueur au club de basket de l'AS Haut-du-Lièvre Nancy, n'est pas avare de mots pour dire tout le bien qu'il pense de ses deux anges gardiens. Tom et Hamza, deux autres joueurs, lui ont sauvé la vie en avril dernier, lors d'une rencontre entre son club et celui de Ludres. 

Sur les faits précis, Hamza ne se souvient de rien "_C_'est comme si on m'avait mis en off. Tom et Adam m'ont sauvé la vie, je leur serai toujours reconnaissant. Je reviens de loin. Pour l'instant, je subis encore des examens, mais tout a l'air d'aller bien et je suis content d'être ici aujourd'hui pour leur dire encore merci".

"J'aurai agi ainsi avec n'importe qui" - Adam, un des sauveteurs

Adam, lui, se souvient très bien de ce moment où il voit tomber son copain en plein match : "Quand j'ai vu Hamza s'effondrer et ne plus respirer, je n'ai pas hésité une seule seconde. Avec l'aide de Tom, un joueur de l'équipe adverse, on l'a mis en PLS (position latérale de sécurité) et on a commencé les massages cardiaques."

"C'était de la folie autour de nous", poursuit Adam, "certains criaient, d'autres pleuraient et nous, on continuait les massages et le bouche-à-bouche, car on ne disposait d'aucun matériel. On a alors demandé de nous apporter un défibrillateur qu'on a appliqué sur Hamza. Entre temps, quelqu'un a appelé les pompiers mais dès leur arrivée, Hamza s'est remis à respirer". 

Adam a revu Hamza quelques jours plus tard à l'hôpital. _"On s'est sauté dans les bras l'un l'autre_", raconte-t-il, "il m'a remercié. J'aurai agi ainsi avec n'importe qui. Je connaissais les gestes de premiers secours parce que j'ai été pendant deux ans pompier volontaire à la caserne de Vandoeuvre".

Hamza et Adam posent avec l'équipe de Ludres - Radio France
Hamza et Adam posent avec l'équipe de Ludres © Radio France - Mohand Chibani

Des gestes qui sauvent

Henry Sourin, le président du club de basket du Haut-du-Lièvre, ne cache pas sa fierté d'avoir au sein de ses effectifs un jeune comme Adam : "On a eu très peur, on n'est passé tout près de la catastrophe. Heureusement qu'on avait ces deux jeunes joueurs qui avaient des dispositions pour le sauvetage. _On voit que ces gestes (de premiers secours) sont nécessaires et on devrait tous s'y mettre_."