Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Nantes : de nouvelles infrastructures sportives en projet dans les quartiers

-
Par , France Bleu Loire Océan

La mairie de Nantes a annoncé, ce mardi 15 mai, trois nouveaux projets d'infrastructures sportives : un terrain de football synthétique à Malakoff, la réhabilitation d'un gymnase près du parc de Procé et la construction d'un nouveau gymnase pour le lycée Leloup-Bouhier.

Ouverte en novembre 2018, la halle de tennis de la Durantière représente un investissement de 1,2 millions d'euros pour la ville de Nantes.
Ouverte en novembre 2018, la halle de tennis de la Durantière représente un investissement de 1,2 millions d'euros pour la ville de Nantes. - Stéphane Ménoret - Ville de Nantes

Nantes, France

Pour satisfaire les 63 000 Nantais licenciés dans un club de sport, il faut des infrastructures. Pour cela, entre 2014 et 2020, la mairie doit investir au total 45,5 millions d'euros dans ce secteur. Mais la ville ne compte pas s'arrêter là : ce mardi 15 mai, trois nouvelles opérations ont été annoncées pour la suite : 

  1. La transformation en terrain synthétique du terrain stabilisé du stade de La Roche à Malakoff. (Travaux à partir de l'été 2020)
  2. La réhabilitation de l'extension du gymnase Gaston Serpette, près du parc de Procé. (Travaux de l'été 2020 à l'été 2021)
  3. La construction d'un nouveau gymnase pour le lycée Leloup-Bouhier. (Livraison "envisagée" en 2023)

45,5 millions investis entre 2014 et 2020

La maire de Nantes, Johanna Rolland, le martèle : "au total, c'est plus de 45 millions d'euros qui ont été investis dans le patrimoine sportif de proximité", depuis le début de son mandat. "Avec parfois, la _création de nouveaux gymnases_, mais aussi la réhabilitation d'infrastructures déjà existantes" , continue-t-elle.

En cours, il y a notamment le complexe sportif à Bellevue, dont la livraison est prévue en 2021, et des nouvelles installations dans le cadre de "Nantes terrain de jeux".

"Le sport pour tous"

Ces nouvelles installations, ces nouveaux projets sont tous pensés, assure la mairie, pour être accessibles au plus grand nombre. D'abord, pour les personnes handicapées : avec des douches adaptées, des panneaux plus facilement lisibles, des portes plus larges et des aménagements pour les fauteuils.  Au complexe sportif de la Durantière par exemple, des travaux d'accessibilité ont été réalisés entre 2016 et 2017. Ils ont permis d'adapter les locaux afin que le club Nantes Foot fauteuil puisse s'y entraîner.

Les joueurs du club Nantes Foot Fauteuil, en action. - Aucun(e)
Les joueurs du club Nantes Foot Fauteuil, en action. - Stéphane Ménoret - Ville de Nantes

L'accessibilité au sport passe aussi par des aides financières pour les familles les plus défavorisées. La ville de Nantes propose la "Carte blanche", une aide d'au maximum 150 euros pour adhérer aux associations culturelles, sportives et de loisirs nantaises. 2 500 personnes en bénéficient.