Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Nantes : des cours de français pour les migrants en plein air

mercredi 5 septembre 2018 à 4:15 Par Pascale Boucherie, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Apprendre à lire, écrire et parler le français pour s'intégrer. Chaque jour les migrants sont un peu plus nombreux à suivre des cours donnés par des bénévoles. En attendant la mise à disposition d'un local la classe se fait en plein air sur l'Ile de Nantes.

Les cours de français sont dispensés place Wattignies sur l'île de Nantes.
Les cours de français sont dispensés place Wattignies sur l'île de Nantes. © Radio France - Pascale Boucherie

Nantes, France

C'est une petite place méconnue de Nantes située à proximité de la ligne de tram entre le boulevard Victor Hugo et boulevard des Martyrs Nantais de la Résistance. La place Wattignies. Tous les jours, sauf le mercredi, de 10h à 12h des cours de français sont dispensés aux migrants par le GREF, le Groupement des Retraités Educateurs sans Frontières

Les cours se tiennent en plein air. - Radio France
Les cours se tiennent en plein air. © Radio France - Pascale Boucherie

Des cours de français en plein air et en toute bienveillance. Installés par petits groupes autour d'une table ou en plus grand nombre face à un tableau sur trépied, une soixantaine de migrants venus d'Erythrée, du Soudan, d'Angola, de Guinée. Tous âges confondus. Ils apprennent des rudiments de français : parler, lire, écrire. C'est loin d'être simple explique le prof.

La plupart ont un autre alphabet. Pour les Soudanais c'est l'arabe. Et quand ils prennent le stylo ou le cahier ils partent de la droite vers la gauche."

Ces cours, on les doit à Jean-Louis Goulay. Autour de lui une poignée de bénévoles. Qui donnent et reçoivent en retour.

On voit tellement leur envie et leur besoin de savoir, ça fait plaisir" - Josiane, bénévole

Je viens vivre deux heures avec des gens qui ont plein de choses à m'apprendre.  On bricole. J'ai appris un mot dans la langue des Erythréens, le tigrinian. Le mot liberté. Ça se dit "natsenet" (phonétique) - Marie-Hélène, bénévole

A chaque cours les migrants viennent de plus en plus nombreux. Pour le moment il fait beau mais quand il pleuvra ce sera une toute autre affaire expliquent les bénévoles. Ils sont donc à la recherche d'un local pour dispenser leurs cours.

En parallèle, le collectif de soutien aux migrants recherche des bénévoles. Une soirée d'information et d'accueil est prévue vendredi 7 prochain 20h30 à la maison de quartier du Champ de mars. Il y aurait selon ce collectif près d'un millier de migrants sur Nantes la moitié hébergée l'autre moitié en squat ou sous les tentes en centre ville.

Les migrants apprennent à lire, écrire et parler français. - Radio France
Les migrants apprennent à lire, écrire et parler français. © Radio France - Pascale Boucherie