Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Nantes : il n'y aura pas de tour de 120 mètres de haut à la Beaujoire

mercredi 25 avril 2018 à 16:33 Par Pascal Roche, France Bleu Loire Océan

Les promoteurs du projet Yello Park renoncent à construire une tour de 120 mètres de hauteur dans le futur quartier de la Beaujoire où doit être érigé le nouveau stade de la ville. La maire de Nantes n'y était pas favorable, de même que les riverains.

Pas d'immeuble de 120 mètres de haut à côté du futur stade de Nantes
Pas d'immeuble de 120 mètres de haut à côté du futur stade de Nantes © Radio France - Pascale Boucherie

Nantes, France

Les porteurs du projet Yello Park (le promoteur immobilier Réalités et le FC Nantes) ont annoncé mercredi qu'ils renonçaient à construire une tour de 120 mètres de haut dans le futur quartier de la Beaujoire. Ils ont aussi décidé de réduire le nombre de logements de 2000 à 1500. Les promoteurs du projet répondent ainsi aux doléances et aux inquiétudes des riverains exprimées au fil des réunions de concertation.

Prise de position du maire de Nantes en faveur des riverains

En modifiant leur projet, les représentants de Yello Park répondent également au maire de Nantes car ils savent que sans elle rien ne pourra se faire, le terrain de 23 hectares sur lequel doit s'implanter le quartier et le futur stade appartient en effet à la ville. Or, Johanna Rolland est opposée à la construction d'un immeuble de grande hauteur (supérieur à 55 m) et elle souhaite réduire la densité de logements, elle l'a dit mardi à l'issue d'un point d'étape, elle plaide pour "un quartier à taille humaine".