Société

Nantes : ils ne peuvent toujours pas revenir dans leur immeuble qui menace de s'effondrer

Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan mardi 24 janvier 2017 à 7:37

Depuis deux mois, les habitants de cet immeuble de Nantes ne peuvent plus rentrer chez eux
Depuis deux mois, les habitants de cet immeuble de Nantes ne peuvent plus rentrer chez eux © Radio France - Maureen Suignard

Le 25 novembre 2016, les habitants d'un immeuble de la rue Carterie, à Nantes, sont évacués. Le chantier juste à côté a fragilisé leur immeuble qui menace de s'effondrer. Deux mois après, ils ne peuvent toujours pas rentrer chez eux.

L'attente se prolonge pour les habitants d'un immeuble de la rue Carterie, à Nantes. Le 25 novembre dernier, ils sont évacués en urgence. Le chantier juste à côté a fragilisé le bâtiment qui menace de s'effondrer. Deux mois après, la situation a très peu évolué et ils ne peuvent toujours pas rentrer chez eux.

Après l'évacuation, un expert a été nommé. C'était à lui de dire si il y avait besoin de faire des travaux pour renforcer l'immeuble et permettre aux habitants de revenir. Mais depuis, rien de ce côté là. Un deuxième expert vient d'être nommé pour examiner la situation à son tour.

On a eu que quelques minutes pour faire une valise, j'ai dû me racheter des vêtements

Pendant ce temps là, les habitants sont loin de chez eux, relogés dans un appart' hôtel à Nantes. C'est une situation très difficile à vivre pour eux, "surtout quand on a eu que quelques minutes pour faire une petite valise. J'ai dû me racheter des vêtements", raconte l'un deux.

Puis il décrit la bataille pour glaner des informations : "par exemple, on vient seulement de nous confirmer que nous pourrons rester à l'appart' hôtel jusqu'à fin février ", poursuit-il, épuisé.

La volonté de reprendre le chantier au plus vite

Le promoteur assure vouloir débloquer la situation le plus vite possible. Les appartements en construction sont déjà vendus et il faut reprendre le chantier, avant d'ajouter qu'il trouverait "de nouvelles solutions de relogement pour les habitants évacués si la situation devait s'enliser".

Une réunion est prévue à la fin du mois de janvier avec la mairie de Nantes qui a pris l'arrêté de péril imminent. Les habitants attendent des réponses, notamment sur le permis de construire délivré par la mairie.