Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Nantes : l'accord sur l'ouverture des commerces le dimanche est suspendu

lundi 23 avril 2018 à 19:43 Par Audrey Dumain, France Bleu Loire Océan

Les quatre syndicats signataires de l'accord territorial concernant le travail le dimanche dans la métropole nantaise suspendent leurs signatures ce lundi. Ils dénoncent l’ouverture du Auchan à Saint-Herblain le dimanche matin. Une initiative qui "trahit" l'accord selon eux.

L'accord menacé permet aux commerces du centre d'ouvrir deux dimanches avant Noël.
L'accord menacé permet aux commerces du centre d'ouvrir deux dimanches avant Noël. © Maxppp -

Nantes, France

Ils avaient pourtant trouvé un terrain d'entente. Depuis 2014, organisations syndicales (CFDT, CFTC, UNSA, CFE/CGC), organisations patronales (notamment le MEDEF) et associations de commerçants ont signé un accord sur le travail dominical dans l'agglomération nantaise : les deux dimanches avant les fêtes de Noël, les commerces peuvent ouvrir leurs portes, afin de dynamises les centres-villes et centres-bourgs, ainsi qu'un troisième dimanche, décidé par les négociateurs chaque année. 

"Un accord tacite stipule que les grandes surfaces en périphérie ne peuvent pas ouvrir le dimanche", ajoute Pascal Priou, secrétaire national à l'UNSA.  Mais ce lundi, les quatre syndicats, dont l'UNSA, ont décidé de suspendre leurs signatures.

"Une trahison"

En cause : l'ouverture de l'hypermarché Auchan de Saint-Herblain tous les dimanches depuis la mi-mars. Une première pour la grande surface mais aussi pour un hypermarché dans l'agglomération nantaise. Le directeur du Auchan est aussi le signataire, au nom du MEDEF, de cet accord territorial. Selon les syndicats, cette décision d'ouvrir le dimanche matin est une véritable "trahison".

De son côté, le directeur du Auchan explique qu'il a décidé d'ouvrir son magasin pour "répondre à la demande" et qu'il ne fait rien d'illégal. En effet, tous les commerces alimentaires sont autorisés à ouvrir le dimanche jusqu'à 13 heures en France. "Ce n'est pas illégal mais c'est immoral", rétorque Pascal Priou, "Cela va dans le sens contraire de notre accord qui est censé encadrer le travail le dimanche et valoriser les commerces de centre-ville."

Une conséquence direct pour les commerçants 

De son côté, Olivier Dardé, le président de l'association Plein Centre qui représente les commerçants du centre de Nantes, aurait préféré qu'une telle décision soit négociée : _"Si une personne ne respecte pas l'accord et que les syndicats annulent tout, alors tout le monde est puni c'est dommage"_. Il ajoute : "Je comprends la position des syndicats, mais il faudrait déjà que l'on en discute tous ensemble. Le directeur du Auchan de Saint-Herblain doit nous expliquer pourquoi il a décidé d'ouvrir." 

Selon lui, l'ouverture des commerces les deux dimanches avant Noël est une véritable opportunité pour tous : "Nous réalisons 25 à 30% de notre chiffre d'affaire de l'année avant les fêtes."

Olivier Dardé préfère rester positif : "On va tous se mettre autour de la table et trouver une solution."