Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Nantes : l'Etablissement français du sang organise une collecte cours Saint-Pierre

-
Par , France Bleu Loire Océan

A l'occasion de la journée mondiale du donneur de sang, l'Etablissement français du sang a mis en place un chapiteau cours Saint-Pierre à Nantes. Jusqu'au samedi 15 juin, médecins et bénévoles y accueillent les donneurs.

Des bénévoles et des médecins s'activent sous le chapiteau du cour Saint-Pierre.
Des bénévoles et des médecins s'activent sous le chapiteau du cour Saint-Pierre. © Radio France - Clémentine Sabrié

Nantes, France

L'Etablissement français du sang (EFS) de Loire-Atlantique a érigé un grand chapiteau cours Saint-Pierre, à Nantes, ce jeudi. Il restera en place jusqu'au samedi 15 juin. Vendredi, il ouvre ses portes de 12h30 à 18h30. Samedi, de 10h30 à 16h30. Pour la première journée, les médecins et les bénévoles ont accueilli plus de 200 donneurs.

Parmi eux, Pierre, 23 ans, cède régulièrement un peu de son hémoglobine. Il remplit d'abord un dossier avec une quarantaine de questions pour être sûr qu'il peut donner. Il faut remplir plusieurs conditions détaillées sur le site de l'EFS. "On va regarder s'ils n'ont pas de problème de santé, s'ils se sont bien hydratés, s'il n'y a pas des risques de transmission de maladies", précise une médecin de prélèvement.

Donner son sang : un acte citoyen

Pierre reste détendu alors que l'aiguille s'approche du pli de son coude.  "Ça va parfaitement, aucun problème. Pas de nausée, rien de tout ça", assure l'étudiant. Pour lui, c'est important de donner son sang.

"Je pense que c'est plus un acte citoyen qu'autre chose.  C'est juste aider l'autre."

Avec son opération,  l'EFS Loire-Atlantique veut attirer au moins 200 nouveaux donneurs. Le département ne manque pas de donneurs. Il est autosuffisant. A partir de 71 ans, les personnes ne peuvent plus donner, donc le fichier qui recense les donneurs s’amenuise. Voilà pourquoi le recrutement est continu.

Un petit geste pour sauver des vies

La journée mondiale du donneur de sang, ce vendredi, tombe à pic. L'Etablissement français du sang a annoncé que le niveau de globules rouges collectés était au plus bas depuis 2011. Donner son sang prend un peu moins d'une heure. Cette petite action peut changer la vie de patients et de victimes d'accident.

Il y a dix ans, Cristina a fait une hémorragie de la délivrance suite à son accouchement. "J'ai perdu presque 4,5 litres de sang. J'ai été transfusée pour essayer de stopper l'hémorragie." Elle est devenue bénévole à l'EFS pour "remercier tous les donneurs". Elle conclut : "Sans eux, je ne serais peut-être pas là."