Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Nantes : la publicité sur les trottoirs est interdite, sous peine d'un PV de 1500 euros

-
Par , France Bleu Loire Océan

La publicité sur les trottoirs de Nantes n'est pas autorisée. "On les enlève et on verbalise" rappelle la mairie dont les services viennent d'effacer une vingtaine de publicités sauvages rue du Calvaire. Le PV est salé. 1500 euro par pub.

Vu sur un trottoir dans le cente ville de Nantes.
Vu sur un trottoir dans le cente ville de Nantes. © Radio France - Pascale Boucherie

Nantes, France

Ecrire sur le sol grâce à un contraste propreté/saleté, avec de l'eau à haute pression, le procédé est connu mais illégal. La publicité sur les trottoirs de Nantes n'est pas autorisée. 

"On les enlève et on verbalise, c'est de la publicité sauvage, c'est de la pollution visuelle" - Thomas Quéro, adjoint au maire délégué à l'espace public

Les services de la Ville de Nantes viennent d'effacer une vingtaine de publicités sauvages apposées en plein centre ville rue du Calvaire. Et elle s'apprête à envoyer le PV correspondant à l'infraction à la société qui les a réalisés. A raison de 1500 euro le PV par pub, cela fait un total de 31 500 euros

"On a déjà réduit entre 10 et 15% le nombre de panneaux publicitaires dans la Ville, ce n'est pas pour en retrouver au sol" - Thomas Quéro

L'idée de la pub sur les trottoirs avait fait la une des journaux en décembre 2017, le gouvernement avait alors un projet de décret, qui n'a finalement jamais vu le jour. 

"La pub doit être faite dans les espaces d'affichage prévus à cet effet. Il n'y a pas plus d'autorisation maintenant qu'il n'y en avait il y a 18 mois"

La société qui a apposé de la publicité sur les trottoirs de Nantes va être convoquée en mairie. Contactée par France Bleu Loire Océan, elle n'a pas donné suite.