Société

Nantes lance sa monnaie locale : la SoNantes

Par Mélodie Pépin, France Bleu Loire Océan mardi 28 avril 2015 à 13:42

La Sonantes, nouvelle monnaie locale de Nantes
La Sonantes, nouvelle monnaie locale de Nantes © Radio France

C'est officiel depuis ce mardi, la SoNantes est lancée et circule à Nantes. Une monnaie locale complémentaire à l'euro (1 sonnantes égale 1 euro) mais totalement virtuelle afin de faciliter les échanges locaux. C'est la troisième monnaie locale existante en Loire-Atlantique.

Les premiers comptes SoNantes sont officiellement ouverts ce mardi avec le lancement de la nouvelle monnaie locale nantaise. Mais ne cherchez pas de billets ou de pièces, cette monnaie est virtuelle , électronique, numérique. Pour la conversion, pas besoin de procéder à des calculs compliqués, puisque 1 SoNantes égale 1 euro . Il s'agit de ce qu'on appelle une "monnaie complémentaire" à l'euro.  Elle a pour but d'accélérer et d'amplifier les échanges économiques locaux de la région de Nantes . L'idée date de 2011 sous l'impulsion de l'ancien maire Jean-Marc Ayrault.

Comment ça marche ?

La SoNantes est disponible aussi bien pour les entreprises que pour les particuliers. Pour en avoir, il faut avant tout se créer un compte sur internet sur le site sonantes.fr. Dès l'ouverture de votre compte, vous obtenez une carte nominative rouge, comme une carte de crédit, qui permet de payez les commerçants adhérents à la SoNantes. Les achats peuvent aussi se faire par internet ou via votre smartphone. C'est le Crédit Municipal qui gère la SoNantes via une filiale. La société est dotée d'un capital de 2 millions d'euros de fonds propres et joue le rôle d'une chambre de compensation.

Quel avantage ?

Pour les entreprises adhérentes (une quarantaine pour l'instant), l'avantage est de pouvoir faire des échanges, des achats en SoNantes sans toucher à leur trésorerie en euros . L'entreprise qui a ouvert un compte dispose d'un montant d'échanges compris entre un plancher de dépense et un plafond d'encaissement. Le but étant de parvenir à un équilibre constant grâce aux échanges et au réseau d'entreprises adhérentes. La SoNantes n'a pas vocation a être économisée ou épargnée, mais à être échangée en permanence, ce qui est la fonction d'origine de la monnaie. Avec ce système de monnaie locale, le but est de stimuler les échanges sur le territoire nantais . Avec cette monnaie virtuelle, pas de délais de paiement, ni de frais bancaires. Pour les particuliers, l'avantage c'est de favoriser le circuit court . Il s'agit surtout de retrouver une gestion éthique de la monnaie en cultivant un esprit coopératif et solidaire . Pour créditer son compte de SoNantes, il faut déposer des euros au Crédit Municipal.

La SoNantes : tout comprendre en 4 minutes :

Quel effet ?

Il existe des dizaines de monnaies locales en France, plus de 3000 dans le monde utilisées par un demi-million à un million d'adhérents. Mais force est de constater que l'impact de ces monnaies locales reste limité, face aux monnaies étatiques. Certaines disparaissent naturellement parce que ça ne prend pas comme à Saint-Nazaire. Il faut un minimum d'adhérents pour que ça fonctionne. Dans le cas de la SoNantes, l'objectif est d'atteindre 3000 entreprises de l'agglomération nantaise, soit 10 % des sociétés du territoire et 10 à 15 000 personnes. 

La SoNantes, troisième monnaie locale de Loire-Atlantique

Deux autres monnaies circulent dans la région : le Retz'L (prononcer "réel") dans le Pays de Retz au sud de l'agglomération nantaise et le Confluent dans le Pays Nantais.

Le Retz'L a été mis en circulation en 2012.  Le principe est différent de la SoNantes puisque cette monnaie se matérialise sous forme de coupures qui s'échangent sur la base d' 1R=1€. On les obtient en déposant des euros dans des comptoirs, fermes ou boutiques. Ces euros servent ensuite de fond de garantie pour permettre le financement d'autres projets locaux. Le Confluent a été mis en circulation en 2011. Il s'agit d'une monnaie sociale lancée par des anti-capitalistes avec l'idée d'être une alternative au système marchand. C'est une monnaie virtuelle sur la base d'1Cf=1€, mais le retour à l'euro est impossible après l'échange. le système fonctionne en écoréseau.   

La carte des monnaies locales en France :