Société

Nantes : le désert du 15 août !

Par Aurélien Tiercin, France Bleu Loire Océan samedi 13 août 2016 à 18:12

La plupart des brasseries sur l'Ile de Nantes fermées pour le weekend du 15 août
La plupart des brasseries sur l'Ile de Nantes fermées pour le weekend du 15 août © Radio France - Aurélien Tiercin

Excepté le centre-ville historique où les touristes apportent un peu d'animation, les quartiers nantais, à l'image de Mail Picasso, Malakoff ou sur l’île de Nantes, vivent au ralenti. La plupart des salariés sont en congés, certains nantais en vacances ou à la plage. Nantes sonne creux.

Les magasins sont vides, presque tristes derrière leurs grilles abaissées et fermées à double tour. Dans les rues, il n'y a quasiment aucun bruit, à peine perturbé par le passage d'un piéton ou d'un véhicule. En août, au cœur de l’Île de Nantes c'est comme si le temps s'était arrêté. Tous les étudiants ont disparu. Les salariés qui boivent un verre en terrasse, les longues files d'attente devant les boulangeries : toutes ces images classiques du panorama nantais n'existent plus pendant l'été. Et le weekend du 15 août, cette situation atteint son paroxysme.

D'habitude, il y a de l'ambiance, des universitaires (sic.), on voit beaucoup de monde. [...] Mais en ce moment, c'est mort. C'est un peu triste". Estefania, étudiante espagnole vivant près de l'école d'architecture sur l’Île de Nantes.

Dans les rues, on peut également trouvé beaucoup de places de stationnement que d'ordinaire. Thierry, pharmacien tout près de la Place François II, peut enfin se garer sans tourner des heures dans le quartier. "C'est sûr que c'est plus facile. Mais c'est tout de même mieux avec un peu plus d'activité". De son côté, Michel ne baisse pas le pied pendant cette période. Il tient un bar hôtel restaurant : "Pendant l'été, il y pas mal de travaux à Nantes. Alors les ouvriers doivent quand même se loger. C'est un peu plus calme mais je travaille presque normalement".

Le désert du cœur de l’île de Nantes - Radio France
Le désert du cœur de l’île de Nantes © Radio France - Aurélien Tiercin

Pour retrouver un peu de chaleur humaine, il faut traverser les ponts. Sur le parking de la Petite Hollande a lieu ce jour là le traditionnel marché. Ce n'est malgré tout pas la foule de d'habitude.

Je fais dix fois moins de chiffre que d'habitude. C'est très, très calme ! Xavier, producteur de fruits et légumes sur le marché de la Petite Hollande.

Certains s'en accommodent très bien comme Jocelyne. Cette maman de 42 ans "respire enfin". Mais ça ne va pas durer. Les vacanciers vont revenir progressivement puis ce sera la reprise de l'école, du travail. De la vie nantaise.

Partager sur :